Blog Oct 29, 2020

Résumé de notre Congrès annuel 2020


Notre Congrès 2020 était unique en son genre et, avec plus de 900 délégués, il a été le plus grand et le plus fréquenté de notre histoire.

L’événement a pris son envol avec un discours d’ouverture du premier ministre, le très honorable Justin Trudeau, dans lequel il a rappelé aux participants que c’est en continuant à faire preuve d’un esprit novateur que nous ferons progresser l’économie. Insistant sur le fait que les petites entreprises sont la bouée de sauvetage de notre économie, il a annoncé qu’à partir du lundi 26 octobre 2020, les propriétaires de petites entreprises indépendantes exploitées à partir d’un compte bancaire personnel auront accès au Compte d’urgence canadien pour les entreprises, ce que nous avons préconisé. Le premier ministre a également reconnu le travail acharné du Conseil pour la promotion des femmes en affaires a accompli pour les femmes et a fait écho à notre déclaration selon laquelle la reprise économique du Canada après la COVID-19 ne se produira que si les femmes peuvent participer pleinement à la population active. Lors d’une séance de questions et réponses avec notre président et chef de la direction, l’honorable Perrin Beatty, le premier ministre a signalé que son gouvernement n’établirait pas immédiatement une nouvelle cible budgétaire alors qu’il augmente les dépenses liées à la COVID-19.

Le chef de l’Opposition officielle, l’honorable Erin O’Toole, s’est ensuite joint à nous pour une discussion haute en couleur sur la reprise économique du Canada. M. O’Toole a parlé de l’importance du dépistage rapide pour relancer notre économie et a évoqué l’importance de soutenir massivement les entreprises canadiennes pendant la pandémie. Pendant le segment questions-réponses de l’entretien, l’honorable Perrin Beatty a mentionné que nous demandons depuis longtemps la création d’un conseil spécial chargé d’examiner le système fiscal désuet du Canada. Si M. O’Toole a reconnu que le système est dépassé, il n’a pas été en mesure de s’engager à procéder à un examen complet s’il devait devenir le prochain premier ministre du Canada.

Alors que la pandémie continue d’être une priorité, notre discussion sur les tests de dépistage de la COVID-19 a montré que l’innovation du secteur privé en matière de tests salivaires a joué un rôle essentiel dans l’accélération des délais de dépistage, mais que la nécessité d’un dépistage plus rapide sera déterminante pour l’avenir. Toujours axée sur l’innovation dans le secteur privé, notre discussion sur la reprise des entreprises, réunissant des intervenants du CN, d’EDC et de Suncor, a examiné la manière dont nous nous dirigeons vers une nouvelle économie numérique et la rapidité avec laquelle les organisations ont pu réagir et s’adapter et sont aujourd’hui bien plus performantes que jamais.

« Les gouvernements ne créent pas d’emplois. Ils créent l’environnement propice à la création d’emplois par les entreprises, » voilà le message que le premier ministre de l’Ontario, l’honorable Doug Ford, a partagé lors de son discours d’ouverture. Tout comme le premier ministre Trudeau, il a mis l’accent sur les petites entreprises, annonçant que l’aide serait accordée dans le cadre du budget automnal de l’Ontario, prévu pour le 5 novembre. « Les entreprises ont besoin d’aide aujourd’hui, maintenant, pas la semaine prochaine ou le mois prochain, » a-t-il continué. Mettant l’accent sur une formule « Équipe Canada », il a évoqué la réglementation, l’importance du commerce interprovincial et la nécessité d’adapter une mentalité d’« achat au Canada ».

L’honorable Perrin Beatty a donné le coup d’envoi de la deuxième journée en adressant un message clair à tous les délégués : « Ce dont les entreprises ont besoin, c’est de se concentrer sur les principes économiques fondamentaux ». Envisageant l’avenir, nous avons officiellement assermenté Mario Thériault en tant que président du conseil d’administration et nous avons entendu les dirigeants d’entreprises canadiennes nous expliquer comment leurs entreprises réagissent aux effets de la COVID-19. Margaret Stuart, directrice nationale de Salesforce pour le Canada, a parlé d’une reprise pilotée par les entreprises, les PME, la transformation numérique, l’amélioration des compétences et du recyclage professionnel, tandis que François Gratton, vice-président à la direction, président de groupe TELUS, et chef de la direction de TELUS Santé et TELUS Québec, et Marc Hamilton, microbiologiste, RMCCM et directeur général d’Eurofins, ont expliqué comment leurs industries respectives se réjouissent des progrès et des efforts de reprise.

Notre très cher Ian Faris, premier vice-président, Relations avec le réseau des chambres et représentation des intérêts, a dirigé un groupe d’experts au cours duquel les chambres locales ont expliqué comment elles ont pu continuer à innover et à maintenir leur contenu à jour dans le contexte de la pandémie de COVID-19.

À moins d’une semaine de l’élection présidentielle américaine, le groupe d’experts sur les relations entre le Canada et les États-Unis, animé par Andrea van Vugt, directrice mondiale chez Harper & Associates, et auquel ont participé Thomas J. Donohue, directeur général de la Chambre de commerce des États-Unis, David MacNaughton, ancien ambassadeur du Canada aux États-Unis, et David Wilkins, ancien ambassadeur des États-Unis au Canada, a abordé tous les sujets, des relations du Canada avec la Chine à l’importance de la construction d’intérêts communs entre les pays.

Les deux journées se sont terminées par les débats sur les résolutions de politique, au cours desquels les chambres locales, provinciales et territoriales se sont réunies pour discuter et voter sur les recommandations de politique publique qui établiront notre programme politique pour l’année à venir. « Toute véritable reprise doit être et sera inévitablement menée par les entreprises, » a déclaré Perrin Beatty.