Blog Juin 04, 2021

Renouer avec Jo Phillips, bénéficiaire d’une subvention du Fonds d’aide aux petites entreprises du RREC, un an plus tard


En juin 2020, dans le cadre de la campagne du Réseau de résilience des entreprises canadiennes et grâce à la générosité de Salesforce (NYSE:CRM), nous avons accordé à 62 petites entreprises canadiennes d’un océan à l’autre des subventions de 10 000 dollars du Fonds d’aide aux petites entreprises pour soutenir les efforts de relance en des temps sans précédent. Depuis lors, les bénéficiaires de ces subventions ont pu utiliser ces fonds pour apporter des changements qui aideront leur entreprise à se maintenir à flot face à la pandémie de COVID-19.


Nous avons récemment rencontré Jo Phillips, copropriétaire de Jo(e) Social Media et bénéficiaire d’une subvention du Fonds d’aide aux petites entreprises du RREC, pour parler de son entreprise un an plus tard et de son rôle prochain en tant que panéliste à notre Sommet des femmes en affaires.

Établie à Lacombe, en Alberta, Jo(e) Social Media offre des services de création et de gestion de contenu pour les médias sociaux, des services de consultation, des cours et de la formation aux entreprises prêtes à améliorer la qualité de leurs médias sociaux.

Chambre de commerce du Canada : Un an plus tard, pouvez-vous nous parler de l’impact du Fonds d’aide aux petites entreprises du RREC, rendu possible par Salesforce?

Jo : « La subvention de 10 000 $ a été un cadeau du ciel et une bouée de sauvetage inespérée. Nous étions sur le point d’ouvrir Jo(e) Youth Creative, Nous ne cherchions pas seulement à maintenir nos activités pendant l’été, mais aussi à créer un programme pour les jeunes à la fois utile et durable pour soutenir notre communauté. Grâce à cette subvention, nous avons pu embaucher un étudiant à temps partiel pour un contrat d’un an dans le cadre du programme Jo(e) Youth Creative. »

Chambre de commerce du Canada : Vous serez l’une des panélistes de notre panel de femmes chefs d’entreprise et entrepreneures, pourquoi avez-vous voulu participer au Sommet des femmes en affaires?

Jo : « Les femmes d’affaires ont un passé unique et nous devons nous faire entendre pour soutenir les jeunes entrepreneurs. C’est aussi une occasion pour tous les Canadiens d’apprendre comment ils peuvent aider à défendre les intérêts des femmes et les enjeux qui leur sont propres. »

Chambre de commerce du Canada : Pourquoi les autres entreprises et les femmes entrepreneures devraient-elles s’intéresser au Sommet des femmes en affaires?

Jo : « Les dirigeantes d’entreprise, les propriétaires d’entreprise et les entrepreneures ont été touchées de manière disproportionnée par la pandémie de COVID-19. Le Sommet des femmes en affaires aidera tous les Canadiens à comprendre ce qui doit changer, ce qui a changé, ce qui doit rester et à quoi ressemble la nouvelle normalité pour les femmes en affaires. »

Cliquez ici pour en savoir plus sur Jo(e) Social Media Inc.


À propos du Sommet des femmes en affaires : favoriser une reprise inclusive

Il est essentiel de veiller à ce que les femmes aient la possibilité de participer pleinement pleinement à la relance du Canada pour favoriser la création d’emplois à grande échelle et une croissance économique soutenue. Ce n’est pas seulement la bonne chose à faire. C’est un impératif pour la réussite économique à long terme.

Il ne s’agit pas d’une conférence de plus réservée exclusivement aux femmes, ce sommet vise à mobiliser l’ensemble du milieu des affaires canadien afin qu’il mette à profit son ingéniosité pour trouver les solutions audacieuses dont le Canada a besoin pour être concurrentiel dans un environnement économique en transformation.

Ne manquez pas notre Sommet des femmes d’affaires le 23 juin, inscrivez-vous dès maintenant!