Blog Mai 05, 2021

La santé mentale de vos employés pendant la pandémie de COVID-19


La Chambre de commerce du Canada regroupe un vaste réseau de plus de 450 chambres de commerce et plus de 200 000 entreprises, de toutes les régions et de tous les secteurs de l’économie. Ce réseau représente divers points de vue; les opinions exprimées dans ce billet de blogue ne reflètent pas nécessairement les vues ou les positions de la Chambre de commerce du Canada.


Commandité par RBC

Les propriétaires d’entreprise savent que la gestion des répercussions de la pandémie de COVID-19 est une entreprise de longue haleine. Depuis déjà plus d’un an, les entreprises canadiennes composent avec les contraintes imposées par la distanciation physique, les nouvelles tendances en matière de consommation et une situation économique sans précédent. Les propriétaires d’entreprise et leurs employés ont fait preuve jusqu’à maintenant d’une formidable résilience, mais ces difficultés pourraient avoir miné leur bien-être mental.

Votre bien-être et celui de vos employés devraient constituer une priorité quotidienne. La semaine du 3 au 9 mai étant celle de la santé mentale au Canada, elle offre une occasion supplémentaire de montrer à vos employés que vous vous souciez de leur bien-être mental. Voici donc quatre conseils à cet égard :

N’oubliez pas votre propre bien-être mental.
Vos employés, vos collègues et les collectivités comptent sur votre soutien en période de turbulence, et avec raison. Lors d’un récent sondage RBC sur la petite entreprise, les propriétaires d’entreprise se sont révélés plus confiants que la moyenne en matière de résilience : près de 9 propriétaires d’entreprise sur 10 affirment pouvoir se relever, comparativement à 72 % de la population en général. C’est très bien, mais il importe quand même que les propriétaires d’entreprise sachent reconnaître leurs propres limites.

Selon Chelsea King, psychologue agréée à Wello, on ne peut vraiment aider les autres que lorsque l’on se porte bien soi-même. « Les dirigeants donnent l’exemple : ils inspirent la culture qu’ils veulent favoriser. L’adoption d’une attitude ouverte et positive peut inciter votre entourage à en faire autant », explique Mme King.

Assurez-vous de vous réserver du temps pour le sommeil, la famille, l’exercice et tout ce qui favorise votre bien-être. Ce faisant, non seulement renforcez-vous votre esprit et votre corps, vous démontrez aussi à votre personnel qu’il est tout à fait acceptable de prioriser ses propres besoins.

Vérifiez comment vont vos employés et fournissez les ressources dont ils ont besoin.
Prenez le temps de vous enquérir du bien-être de vos employés. Il existe divers moyens – rencontres en personne, vidéoconférences, courriel – pour leur faire savoir qu’ils peuvent compter sur votre soutien.

« Vos employés ne vous confieront pas tous spontanément qu’ils éprouvent du stress ou de l’anxiété. C’est donc à vous qu’il incombe d’amorcer la conversation, dit Mme King. Faites-leur savoir que vous comprenez qu’il s’agit d’une période difficile et qu’ils peuvent indiquer qu’ils ont besoin d’aide, le cas échéant. »

Donnez suite à la rétroaction en offrant à vos employés des ressources et des outils de soutien. Mme King suggère de dresser une liste de vérification du bien-être mental et de fournir une liste de personnes-ressources et de sites Web utiles comme Anxiété Canada, Very Well Family et CAMH. Il existe aussi des programmes d’avantages sociaux comme Wello, qui offre des soins virtuels, y compris un soutien accru en santé mentale. Ces programmes pourraient jouer un rôle essentiel pour fournir aux employés le soutien supplémentaire dont ils ont besoin.

Libérez vos ressources les plus précieuses : le temps et l’énergie.
La gestion de votre bien-être mental et de celui de vos employés prend du temps, une ressource assez rare pour bien des gens en ce moment.

« De nombreuses entreprises canadiennes ont été plongées soudainement dans une situation inédite. Leurs propriétaires doivent déployer d’immenses d’efforts pour assurer la survie de l’entreprise. Or, il est peut-être possible d’alléger leur fardeau, dit Greg Grice, vice-président directeur, Services financiers à l’entreprise, RBC. Existe-t-il des solutions numériques pour vous aider à diriger votre entreprise plus efficacement ? Pouvez-vous automatiser ou rationaliser des fonctions administratives comme la facturation, la paie ou la gestion de trésorerie ? »

Renseignez-vous sur les solutions que vos fournisseurs, comme votre banque, ont à votre disposition. Certains d’entre eux pourraient vous faire des offres spéciales ou vous présenter des solutions intégrées qui vous permettraient d’économiser temps et efforts que vous pourriez consacrer à votre propre bien-être.

Ne faites pas cavalier seul.
Surtout en période de stress, il est essentiel de se rappeler qu’il est possible d’obtenir des conseils et du soutien. « Que vous travailliez de la maison ou sur place entouré de moins de collègues, l’aspect social du travail, source de soutien mental, a été fortement hypothéqué. Il est donc vraiment important de maintenir les relations », explique Mme King.

N’hésitez pas à faire appel à votre conseiller en affaires, votre mentor ou d’autres membres de confiance de votre réseau pour obtenir une rétroaction sur vos idées, des conseils, et même une oreille sympathique. Ce n’est qu’en nous unissant que nous pouvons tous, employés, propriétaires d’entreprise et Canadiens, nous soutenir les uns les autres en cette période sans précédent.

Vous trouverez davantage de ressources à: https://www.rbcroyalbank.com/fr/entreprises/navigateur-pour-la-petite-entreprise/index.html.