Blog Nov 08, 2021

Comment le ministre de la Défense nationale peut défendre la sécurité économique du Canada


Partout, les Canadiens souhaitent oublier la pandémie et découvrir ce que l’avenir leur réserve. Une croissance économique forte et soutenue est essentielle pour que notre pays ne se contente pas de retrouver la situation qui prévalait avant le début de la pandémie et de réduire l’écart avec nos concurrents mondiaux. Véritables moteurs de la création d’emplois dans tout le pays, les entreprises sont prêtes à travailler avec le gouvernement et les parlementaires pour faire progresser les mesures nécessaires à la croissance.

La sécurité nationale et la sécurité économique des Canadiens sont indissociables. En plus de défendre la sécurité économique des Canadiens au pays et à l’étranger, le ministère de la Défense nationale a un rôle essentiel à jouer dans le soutien de la base industrielle de défense canadienne, qui devrait être envisagée dans une perspective continentale, compte tenu de nos structures de coopération avec les États-Unis. 

Le ministre de la Défense nationale devrait :

  • S’assurer que la contribution financière du Canada à la modernisation du NORAD utilise les capacités pertinentes de l’industrie canadienne de la défense.  Inclure un volet de consultation publique à la modernisation du NORAD, où l’industrie canadienne peut partager ses points de vue et informer le gouvernement de ses capacités pertinentes. Ce travail avec les États-Unis pourrait inclure un exercice binational de cartographie technologique du NORAD afin de mieux positionner l’industrie pour qu’elle puisse répondre aux besoins en capacité d’un NORAD modernisé. 
  • Négocier une déclaration d’intention stratégique entre le Canada et les États-Unis établissant un cadre binational pour s’assurer que la base industrielle de défense continentale est adaptée au nouvel environnement de sécurité international. Le gouvernement du Canada devrait consulter l’industrie canadienne pour obtenir son point de vue et l’aider à mettre en place ce cadre stratégique modernisé. Cela devrait inclure l’examen de l’efficacité de l’Accord sur le partage de la production de défense et de l’Accord sur le partage du développement industriel pour la défense, en vue de renforcer ces accords fondamentaux entre le Canada et les États-Unis.
  • Travailler avec le ministre des Affaires étrangères pour faire en sorte que le système canadien de permis d’exportation réponde aux normes de service.
  • Travailler avec le ministre des Anciens Combattants pour faciliter l’intégration des anciens combattants dans la main-d’œuvre civile.
  • Le gouvernement du Canada devrait adopter une certification commune en matière de cybersécurité, comme la certification du modèle de maturité de la cybersécurité (CMMC) du département de la Défense des États-Unis. Le gouvernement devrait également veiller à ce que les entreprises canadiennes du secteur de la cybersécurité dotées d’une technologie de pointe soient incluses dans les marchés publics de cybersécurité. Les règles et les méthodes d’approvisionnement en produits de cybersécurité devront être modernisées afin que le ministère de la Défense nationale puisse acquérir et déployer les capacités dont il a besoin.

Pour lire les 21 lettres aux ministres, cliquez ici.