Blog Oct 20, 2021

Comment le ministre de l’Infrastructure et des Collectivités peut maintenir le statut de leader économique mondial du Canada


Partout, les Canadiens souhaitent oublier la pandémie et découvrir ce que l’avenir leur réserve. Une croissance économique forte et soutenue est essentielle pour que notre pays ne se contente pas de retrouver la situation qui prévalait avant le début de la pandémie et de réduire l’écart avec nos concurrents mondiaux. Véritables moteurs de la création d’emplois dans tout le pays, les entreprises sont prêtes à travailler avec le gouvernement et les parlementaires pour faire progresser les mesures nécessaires à la croissance.

Les Canadiens comptent sur des infrastructures de haute qualité pour répondre à leurs besoins quotidiens. Qu’il s’agisse de projets d’extraction de ressources naturelles, de connectivité numérique ou de transport à l’intérieur et entre les régions de notre pays, le Canada a besoin d’investissements stratégiques et opportuns dans les infrastructures pour maintenir son statut de leader économique mondial. 

Le ministre de l’Infrastructure devrait :

  • Procéder à une évaluation nationale complète des infrastructures en consultation avec les provinces, les territoires, les peuples autochtones et les entreprises.
  • Donner la priorité aux infrastructures qui favorisent le commerce et qui encouragent les investissements nationaux et étrangers.
  • Accorder la priorité aux multiplicateurs de croissance comme les infrastructures numériques, de télécommunications, d’énergie et de transport qui créent une croissance économique durable.
  • Améliorer la coordination entre les propriétaires et les bailleurs de fonds des infrastructures en effectuant une analyse conjointe fédérale-provinciale et en officialisant un mécanisme de consultation.
  • Améliorer la collaboration avec les communautés et les entreprises autochtones pour faciliter le développement et l’entretien des infrastructures. 
  • S’assurer que la Banque de l’infrastructure du Canada est financée adéquatement et qu’elle se concentre sur les infrastructures favorisant le commerce. Élargir la portée de la Banque pour inclure les flottes techniques afin de soutenir les réductions d’émissions.  
  • Accroître les investissements dans le haut débit par le biais du Fonds pour la large bande universelle.
  • Veiller à ce que la cybersécurité soit une composante essentielle de tout investissement dans les infrastructures afin de protéger nos infrastructures essentielles et l’avenir de l’économie canadienne.

Pour lire les 21 lettres aux ministres, cliquez ici.