Blog Oct 26, 2021

Comment le ministre du Tourisme peut soutenir un des secteurs les plus durement touchés


Partout, les Canadiens souhaitent oublier la pandémie et découvrir ce que l’avenir leur réserve. Une croissance économique forte et soutenue est essentielle pour que notre pays ne se contente pas de retrouver la situation qui prévalait avant le début de la pandémie et de réduire l’écart avec nos concurrents mondiaux. Véritables moteurs de la création d’emplois dans tout le pays, les entreprises sont prêtes à travailler avec le gouvernement et les parlementaires pour faire progresser les mesures nécessaires à la croissance.

Les restrictions liées à la pandémie ont touché de manière disproportionnée les secteurs du tourisme, des voyages, des événements et de l’hôtellerie du Canada. Ces secteurs les plus durement touchés sont d’importants moteurs économiques et le cœur des communautés canadiennes. Il est plus important que jamais d’assurer leur survie à travers la quatrième vague en cours, et toute vague ultérieure, jusqu’à ce qu’ils soient en mesure de se rétablir. Étant donné que les entreprises de ces secteurs ont été les premières touchées par les restrictions nécessaires en matière de santé publique et qu’elles seront les dernières à voir ces restrictions levées, s’assurer qu’elles bénéficient d’un soutien gouvernemental continu tout au long de 2021 et 2022 doit être une priorité immédiate pour le nouveau gouvernement.

Le ministre du Tourisme devrait :  

  • Travailler avec le ministre des Finances et la ministre de la Petite Entreprise à la création d’un programme de remplacement pour les programmes de la subvention salariale d’urgence du Canada et de la subvention d’urgence du Canada pour le loyer qui se poursuivront jusqu’au printemps 2022 et qui se concentreront sur les secteurs les plus durement touchés (tourisme, voyages, hôtellerie) à un taux de soutien de 75 %.
  • Travailler avec le ministre des Finances et le ministre de la Petite Entreprise au prolongement du Programme d’embauche pour la relance économique du

Canada jusqu’au 31 mars 2022 afin de s’assurer que les entreprises ont accès à des fonds pendant la phase de reprise et qu’elles recommencent à augmenter leurs effectifs.

  • Travailler avec le ministre du Tourisme et le ministre de la Petite Entreprise à l’introduction d’un allègement de la dette en prolongeant les délais de remboursement et en renonçant aux paiements d’intérêts sur les prêts garantis par le gouvernement liés à la COVID pour les PME des secteurs les plus durement touchés. Cette mesure devrait s’appliquer au Compte d’urgence pour les entreprises canadiennes (CUEC), au Programme de crédit aux entreprises (PCE) et au Programme de crédit pour les secteurs très touchés (PCSTT).
  • Introduire de nouveaux incitatifs et remboursements fiscaux pour encourager le tourisme intérieur, les voyages et les activités hôtelières, y compris un remboursement pour la nourriture et les boissons non alcoolisées, et un crédit d’impôt pour le tourisme intérieur afin d’encourager les familles à voyager au Canada en 2022.
  • Éliminer la taxe ascenseur sur l’alcool afin de réduire la facture du secteur de la restauration.

Pour lire les 21 lettres aux ministres, cliquez ici.