Blogue Juin 30, 2022

Ce que nous avons entendu : Sommet des femmes en affaires 2022


Notre deuxième Sommet des femmes en affaires a eu lieu le mercredi 22 juin. Cet événement a pour but de fournir au gouvernement et au milieu des affaires des recommandations en matière de politiques ainsi que des outils et des stratégies pratiques pour surmonter les obstacles auxquels font face les femmes sur le marché du travail et la croissance économique du Canada.

Le thème de cette année était Redémarrer, Réimaginer, Accélérer et Récupérer : Les femmes à l’ère post-pandémique.  L’ordre du jour de la journée était rempli de discussions instructives, allant d’un brillant discours d’ouverture prononcé par Manjit Minhas, de l’émission Dragons’ Den de la CBC, à des discussions de groupe sur l’entrepreneuriat, les lieux de travail inclusifs, les transitions de carrière, la santé et plus encore.

Pour ceux qui ont manqué l’événement de la journée ou qui souhaitent revenir en arrière et revoir les présentations dans leur intégralité, vous pouvez le faire ici.

Pour un résumé des principaux acquis de la journée, lisez la suite!

Faites preuve d’audace et ne vous gênez pas

Keynote Speaker: Manjit Minhas

Notre matinée a débuté par un discours inspirant de la « baronne de la bière » Manjit Minhas, cofondatrice et copropriétaire de Minhas Breweries & Distillery et Dragon vedette de l’émission Dragons’ Den de la CBC. Elle a raconté avec franchise comment, à l’âge de 19 ans, elle s’est lancée avec son frère dans les affaires avec seulement une année de diplôme d’ingénieur à son actif, 10 000 $ d’économies personnelles et une idée : fabriquer des spiritueux de haute qualité avec de vrais ingrédients et les vendre à un prix abordable et de tous les jours.

Il est impossible d’accéder au succès par l’ascenseur. Vous devez prendre les escaliers.

Manjit Minhas, copropriétaire, Minhas Breweries & Distillery

Pourtant, comme Minhas s’est empressé de le souligner, la réussite ne s’est pas faite du jour au lendemain. Des années de travail acharné et une série d’actions audacieuses, y compris un partenariat commercial déterminant forgé sur une serviette de table, des voyages de milliers de kilomètres pour des réunions trimestrielles qu’elle a concrétisées par pure persévérance et le courage de s’attaquer aux géants de l’industrie, ont été des facteurs clés. Aujourd’hui, Minhas Breweries & Distillery compte 1 000 employés et vend ses produits dans 16 pays.

Les meilleurs conseils de Manjit Minhas :

  • Il faut savoir prendre des risques.
  • Choisissez soigneusement les personnes qui vous entourent, entourez-vous de personnes qui disent la vérité.
  • Demandez (et acceptez!) de l’aide.
  • N’ayez pas peur de vous tromper et apprenez de vos erreurs.
  • N’ayez pas peur de montrer vos vraies couleurs.
  • Vous n’obtenez pas ce que vous méritez, vous obtenez ce que vous négociez.
  • Assurez-vous que vous soulevez d’autres femmes à mesure que vous vous élevez.
  • Ayez toujours des objectifs… mais écrivez-les au crayon pour pouvoir les modifier et les adapter si nécessaire.

Mentors et commanditaires (et pourquoi vous avez besoin des deux) 

Le mentorat a joué un rôle important dans le parcours entrepreneurial de Minhas, et son importance est un thème qui est revenu à plusieurs reprises dans plusieurs groupes de discussion.

Les mentors sont une ressource importante qui peut aider les femmes à se constituer un réseau et à se développer professionnellement. Tant les mentors que les personnes conseillées peuvent enseigner de nouvelles compétences, offrir des conseils et servir de modèles importants les uns pour les autres. Les commanditaires sont tout aussi importants. Ce sont les personnes qui se font les champions de la cause des femmes et qui évoquent leur nom lorsqu’il est question de promotion ou de recrutement.

Principaux points à retenir

  • Les mentors enseignent, mais les commanditaires défendent – les deux sont importants.
  • Les mentors ont tout autant à apprendre des personnes accompagnées.
  • Les mentors et les commanditaires sont importants pour l’amélioration des compétences et les réseaux de leadership pour les femmes.

Conseils pratiques

  • Trouvez un mentor dans votre organisation qui fait partie d’une équipe complètement différente. C’est un excellent moyen d’être exposé à d’autres types de travail et cela vous donne une nouvelle perspective sur le vôtre.
  • Lorsque vous envisagez des commanditaires potentiels, n’oubliez pas qu’un commanditaire n’a pas besoin d’être un décideur de premier plan, mais quelqu’un qui vous appuiera directement dans votre démarche.
  • Pour les mentors : demandez aux futurs protégés de vous poser trois questions et de vous dire ce qu’ils peuvent vous apprendre.
  • Envisagez de proposer des « projets complémentaires » aux employés pour leur donner l’occasion d’entreprendre des projets et de fournir quelque chose de valeur, avec l’objectif également pondéré d’apprendre et de se familiariser avec différentes parties de l’entreprise.

La représentation est importante

Panel 1: Restart: Female Entrepreneurship in the Postpandemic Era

Lorsque les gens se voient représentés dans les médias, les salles de conseil d’administration, les effectifs et les histoires de réussite, cela envoie le message que ces résultats sont possibles.

Jenn Harper, fondatrice de Cheekbone Beauty, a fait part de son expérience marquante après avoir vu pour la première fois le panneau d’affichage du Sephora Cheekbone Beauty dans le centre Eaton de Toronto. Enfant, elle n’aurait jamais pu imaginer voir une représentation autochtone aussi importante, ni la possibilité pour quelqu’un comme elle de posséder une entreprise. Aujourd’hui, elle sait que les jeunes femmes autochtones sauront qu’elles aussi peuvent bâtir quelque chose, grâce au travail d’incroyables chefs d’entreprise autochtones dans tout le pays. 

Cette jeune fille n’aura jamais à se demander si elle peut bâtir quelque chose.

Jenn Harper, fondatrice, Cheekbone Beauty

Principaux points à retenir

  • La représentation au sein de la main-d’œuvre suscite une plus grande participation à celle-ci.
  • L’inclusion des femmes et des groupes minoritaires signifie des connaissances plus étendues, des approches de résolution des problèmes différentes et de meilleurs résultats pour les employeurs et les employés.
  • L’ÉDI ne s’arrête pas aux RH. Les préjugés se manifestent dans les salles de réunion, dans les conversations informelles, et nous devons donc nous assurer que les meilleures pratiques y sont mises en œuvre.
  • Ce qui est bon pour les femmes est bon pour tout le monde et ce qui est bon pour tout le monde est bon pour les femmes.

Conseils pratiques

  • Utilisez les données pour rechercher les préjugés et ne vous contentez pas de rechercher les données qui vous mettent à l’aise avec le statu quo. Recherchez les données qui vous mettent mal à l’aise. Ce sont les domaines qui vous empêchent d’avancer, notamment en matière de diversité et de représentation.
  • Employeurs : essayez un mécanisme de « non-participation » plutôt qu’un processus d’autonomination pour les promotions et les postes de direction. Vous trouverez beaucoup plus de femmes dans le vivier de talents lorsqu’elles n’auront pas à s’autonommer.
  • Envisagez une évaluation formelle des compétences des employés. Cela aidera les employeurs à pourvoir les postes ouverts en interne avec des employés qui conviennent très bien au poste, même s’ils n’ont pas un ensemble évident de compétences techniques correspondantes.
  • Intégrez un modérateur de partialité tiers dans les discussions sur le recrutement. Ces personnes sont formées pour signaler les cas où les préjugés peuvent affecter une décision.
  • Assurez-vous d’avoir mis en place des mesures pour les personnes handicapées, sinon vous passez à côté de tout un vivier de talents.

Flexibilité

La flexibilité est le principe de base de l’avenir de la main-d’œuvre. Qu’il s’agisse de finances, de lieux de travail ou du bien-être des employés, il est essentiel que les employeurs et les employés intègrent la flexibilité dans leur mentalité et leurs systèmes.

Lynn Groulx, chef de la direction de l’Association des femmes autochtones du Canada, a raconté comment, pendant la pandémie, les soins et les services offerts par les aînés dans les communautés autochtones, qui n’auraient jamais été proposés virtuellement, ont été transférés sur une plateforme en ligne. Malgré quelques réticences initiales, ils ont pu fournir des services essentiels à plus de 12 000 femmes autochtones, soit des milliers de plus que ce qu’ils auraient pu aider habituellement.

Nous avons dû nous adapter. Nous avons travaillé avec les aînés, les jeunes et la communauté pour trouver des solutions, et nous en avons trouvé.

Lynne Groulx, présidente et chef de la direction, Association des femmes autochtones du Canada

 Principaux points à retenir

  • Ne revenons pas à ce qui était considéré comme « normal » sur le lieu de travail.
  • La productivité doit l’emporter sur le présentéisme. Ce qui compte, ce n’est pas le nombre d’heures passées au bureau, mais le travail produit.
  • Explorer et investir dans les opérations et services numériques peut aider les entreprises à devenir plus agiles.

Conseils pratiques

  • Même si quelque chose vous semble impossible à faire différemment, essayez quand même. Le risque sera souvent payant.
  • Veillez à ce que la distance et le lieu ne soient pas des facteurs déterminants dans les décisions relatives à l’avancement des employés.
  • Concentrez-vous sur les résultats des employés plutôt que sur le temps passé en face à face.

Une approche axée sur les personnes

L’un des thèmes les plus récurrents des tables rondes de la journée a été la nécessité cruciale pour les employeurs d’adopter une approche axée sur les personnes dans leurs activités.

L’empathie est ce qui fait les grands leaders, les bons chefs d’entreprise et entrepreneurs. Posez des questions comme « De quoi avez-vous besoin? » ou « Comment puis-je vous aider? » , ce sont là les leçons dont nous avons besoin pour reconstruire. 

Maayan Ziv, fondatrice et chef de la direction, AccessNow

Principaux points à retenir

  • Diriger avec empathie et gentillesse.
  • Les politiques de travail flexibles sont la clé d’une approche axée sur les personnes.
  • L’« authenticité » doit être plus qu’un simple concept. Nous devons comprendre quels sont les obstacles qui empêchent les employés d’être le plus authentiques possible, puis travailler dur pour les éliminer.
  • Une stratégie pour l’économie des soins sera cruciale pour maintenir les femmes dans l’économie, et c’est une chose sur laquelle les entreprises et le gouvernement doivent travailler ensemble.

Conseils pratiques

  • Mettre en place des politiques flexibles au travail qui reflètent et répondent à la réalité des situations des employés.
  • Donner aux gens les congés payés et la flexibilité dont ils ont besoin pour accéder aux soins et aux ressources de santé. À l’heure actuelle, il faut beaucoup de privilèges pour naviguer dans l’accès aux soins de santé.
  • Les données sont essentielles. Lorsque vous travaillez avec des données, les données qualitatives sont tout aussi importantes que les données quantitatives. Menez des entretiens et parlez aux gens. Vous obtiendrez ainsi une perspective différente de celle d’une enquête.
  • Assurez-vous que les charges de travail sont raisonnables. Décidez de ce qui est « essentiel à la mission » et de ce qui est « utile, mais superflu. »
  • Les leaders doivent prêcher par l’exemple. En donnant l’exemple d’un comportement, vous faites comprendre à vos employés que tout est permis.

Pour les entrepreneurs

Nous avons entendu de nombreux entrepreneurs inspirants. Voici quelques-uns de leurs meilleurs conseils pour les entrepreneurs en herbe :

Conseils pratiques

  • Comprenez le risque, mais ne le fuyez pas.
  • Formez une petite équipe qui vous soutiendra dès le départ.
  • Recherchez la validation et posez des questions à d’autres entrepreneurs.
  • Prenez l’habitude de contrôler votre propre marché, puis de vous développer à partir de là.
  • Connaissez vos points forts et engagez des personnes pour les domaines dans lesquels vous êtes moins doué. Cela vous aidera à compléter l’ensemble des compétences requises pour développer votre entreprise avec succès.
  • Ne soyez pas trop attaché à votre plan financier. La pandémie a démontré la nécessité d’une approche flexible des finances et des plans d’affaires.

Et un dernier conseil pour la route

Le meilleur conseil

  • Lorsqu’il s’agit de décisions importantes, faites confiance à votre instinct et n’oubliez pas de parler aux personnes qui comptent le plus pour vous. Il est facile de présumer de ce que vos proches vont penser ou de s’inquiéter de l’impact que votre décision peut avoir sur eux. Parlez-leur et vous pourriez être surpris de leur réaction.