Communiqué de presse Juin 29, 2021

Un nombre croissant d’organisations canadiennes ont subi des incidents de cybersécurité en 2020, le Canada accusant un retard en matière d’investissement en cybersécurité : Chambre de commerce du Canada


(OTTAWA) – 29 juin 2021 – Alors que les pirates informatiques s’en prennent à présent aux pipelines, aux réseaux électriques, aux comptes de messagerie et aux entreprises tous les jours, le Canada perd sa position de leader en matière de technologie.

Quelque chose doit être fait et le temps presse. Les données récentes de l’Enquête canadienne sur la situation des entreprises montrent qu’une organisation canadienne sur cinq a connu des incidents de cybersécurité en 2020. Cela inclut 6,6 % qui ont connu plus d’incidents de cybersécurité en 2020 par rapport à 2019. Par ailleurs, une organisation sur quatre a déclaré que l’adoption de technologies était « assez » ou « extrêmement » difficile.

Les Canadiens sont également préoccupés. Selon le Baromètre de confiance Edelman 2021, 65 % des Canadiens craignent d’être victimes d’une cyberattaque. Il s’agit de la deuxième plus grande inquiétude, derrière la crainte de perdre son emploi (75 %). Les cyberattaques représentent une inquiétude encore plus grande que la COVID (60 %) et le changement climatique (63 %). Cette préoccupation s’étend également aux chefs d’entreprise : PwC Canada rapporte que 80 % des PDG canadiens se disent préoccupés par la cybersécurité en tant que menace pour la croissance.

« La croissance numérique du Canada a été accélérée par la COVID à un rythme inconcevable avant la pandémie. Le Canada se retrouve face à une occasion unique de profiter de la forte hausse de la demande mondiale et de consolider sa position de chef de file mondial en matière de cybersécurité. La santé financière précaire du Canada signifie que nous ne pouvons tout simplement pas nous permettre de rater cette occasion de développement économique. Les entreprises sont prêtes à faire leur part, mais elles ont besoin que le gouvernement leur facilite la tâche, » affirme Perrin Beatty, président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Canada.

L’OCDE a également tiré la sonnette d’alarme concernant le retard du Canada en matière de science et technologie. Alors que la majorité des pays de l’OCDE augmentent leurs investissements en R et D, avec en tête les États-Unis, le Japon, l’Allemagne et la Corée, le Canada est l’un des rares pays où les investissements en science et technologie « stagnent ». Les concurrents du Canada investissant des sommes bien plus importantes, et nous risquons maintenant de nous retrouver en queue de peloton.

« Il y a trois domaines clés où le Canada doit s’améliorer, » explique Ulrike Bahr-Gedalia, directrice principale, Politiques en matière d’économie numérique, de technologie et d’innovation à la Chambre de commerce du Canada. « Premièrement, l’investissement dans l’innovation; deuxièmement, l’expansion et la diversification de la main-d’œuvre et de la réserve de talents; et troisièmement, la compétitivité mondiale du Canada. Le télétravail encouragé par la COVID signifie que le Canada sera en concurrence avec tous les pays du monde pour ces compétences et technologies très recherchées, et nous devons être bien mieux préparés à relever ces défis. Le moment est venu de relever ce défi! »

Pour nous permettre de relever ces défis, la Chambre de commerce du Canada lance aujourd’hui la campagne La Cybersécurité. Dès. Maintenant., un effort coordonné, mené par la Chambre de commerce du Canada et soutenu par une trentaine d’organisations technologiques de premier plan et de toutes tailles de tout le Canada. Ensemble, elles sont prêtes à sensibiliser le public et à proposer des solutions au gouvernement afin de permettre au Canada de se positionner en tant que leader mondial en matière de cybersécurité.

À propos de la Chambre de commerce du Canada — Parce que les affaires sont importantes

La Chambre de commerce du Canada contribue au développement des entreprises qui soutiennent nos familles, nos communautés et notre pays. Nous y parvenons en influençant la politique gouvernementale, en fournissant des services commerciaux essentiels et en mettant les entreprises en contact avec de l’information qu’elles peuvent utiliser, avec des possibilités de croissance et avec un réseau de chambres locales, d’entreprises, de décideurs et d’homologues de tout le pays, dans tous les secteurs de l’économie et à tous les niveaux de gouvernement, ainsi qu’au niveau international. Nous apportons un soutien inébranlable aux entreprises et au rôle vital qu’elles jouent dans l’édification et le maintien de notre grand pays.

-30-

Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec :
Phil Taylor
ptaylor@chamber.ca