Actualites /

Dans son message, #ÉconomieAccueillante pour les réfugiés promeutl’importante contribution des réfugiés

Dans son message, #ÉconomieAccueillante pour les réfugiés promeutl’importante contribution des réfugiés

Les réfugiés offrent un bassin inexploité de personnes talentueuses pour les employeurs canadiens. C’est le message de #ÉconomieAccueillante pour les réfugiés, une campagne bilingue lancée aujourd’hui à l’échelle du Canada pour aider les employeurs à entrer en contact avec les réfugiés impatients d’exercer leur talent au sein de la population active du Canada.

TORONTO (Ontario), le 1er juin 2023 – Les réfugiés offrent un bassin inexploité de personnes talentueuses pour les employeurs canadiens. C’est le message de #ÉconomieAccueillante pour les réfugiés, une campagne bilingue lancée aujourd’hui à l’échelle du Canada pour aider les employeurs à entrer en contact avec les réfugiés impatients d’exercer leur talent au sein de la population active du Canada.


Cette campagne d’une durée d’un mois est parrainée par la table ronde sur les emplois des réfugiés qui offre une plateforme aux employeurs, aux agences de placement, aux organismes au service des immigrants et aux représentants gouvernementaux dans le but d’améliorer collectivement l’accès des réfugiés à des possibilités d’emploi intéressantes. La table ronde est coprésidée par l’honorable Ratna Omidvar, par Rashmi Vohra, du Groupe Banque TD, et par Jim Estill, de Danby Appliances.


« L’accueil des réfugiés est un investissement humanitaire qui peut rapporter d’énormes dividendes économiques pour les Canadiens, a affirmé Jim Estill, co-président de la table ronde. Les réfugiés mettent à la disposition des entreprises leur éducation, leur expérience et leur talent – en plus de leur esprit d’initiative et de leur détermination – à un moment où elles peinent à recruter et à retenir des travailleurs. La campagne #ÉconomieAccueillante pour les réfugiés aide les employeurs à entrer en contact avec des réfugiés du Canada. »

Les employeurs canadiens sont actuellement aux prises avec l’une des plus graves pénuries de main- d’œuvre depuis des décennies, avec plus de 1 million de postes vacants. En raison de la baisse du taux de natalité et des départs à la retraite massifs, la croissance de la population active du Canada sera bientôt alimentée à 100 pour cent par l’immigration, y compris par les réfugiés. Les compétences et l’expérience des réfugiés constituent une ressource économique inexploitée pour le Canada et un nouveau bassin de personnes de talent pour les employeurs à la recherche de travailleurs qualifiés.


« La campagne #ÉconomieAccueillante pour les réfugiés peut mettre les responsables d’entreprise en relation avec les ressources et les outils nécessaires pour contribuer à bâtir un milieu de travail accueillant, diversifié et inclusif, a expliqué Rashmi Vohra. Les réfugiés peuvent combler les lacunes de la main-d’œuvre grâce à leur expertise professionnelle et à la diversité de leurs connaissances, de leur éducation et de leur expérience. »


« Comme le nombre de réfugiés, déplacés pendant plus longtemps, ne cesse d’augmenter, il est clair que le rôle des entreprises est plus important que jamais pour réussir l’intégration des réfugiés à la main-d’œuvre du Canada », a déclaré l’honorable Ratna Omidvar.


« La majorité des réfugiés arrivent au Canada avec peu de ressources financières, a ajouté l’honorable Ratna Omidvar. Ils apprennent le plus souvent une nouvelle langue et s’adaptent à une nouvelle culture. Malgré ces défis, la recherche démontre que les réfugiés ne bénéficient pas simplement de la sécurité que le Canada leur procure. En fait, les réfugiés saisissent l’occasion que le Canada leur offre pour améliorer leur vie et pour apporter une contribution importante à l’économie et à la diversité culturelle du pays. »

#ÉconomieAccueillante pour les réfugiés est une campagne de communication coordonnée, dirigée par des employeurs, afin de présenter des histoires de réussite, de démontrer la rentabilité de l’embauche de réfugiés à des niveaux correspondant à leurs études et les contributions essentielles des réfugiés à la prospérité des collectivités pour encourager les employeurs canadiens à embaucher des réfugiés. Cette année, 80 organismes partenaires participent à la campagne. Le site Web www.welcomingeconomy.ca contient des ressources et des outils pratiques pour aider les employeurs à embaucher et à intégrer les réfugiés. La campagne met également en vedette des histoires de réussite des réfugiés dans une série de vidéos et publie de nombreux articles dans les médias sociaux à diffuser par les partenaires de la campagne. Elle se déroulera pendant tout le mois de juin et un salon de l’embauche des réfugiés aura lieu à Moncton (Nouveau-Brunswick) à l’occasion de la Journée mondiale des réfugiés, le 20 juin 2023.

Faits en bref


● Au fil du temps, les réfugiés paient en moyenne davantage en impôts que ce qu’ils reçoivent en prestations et en services publics. Ces chiffres ne représentent cependant pas toutes les taxes qu’ils paient (comme les taxes de vente), comme ils ne tiennent compte que de l’impôt sur le revenu. Plus les réfugiés vivent longtemps dans les provinces et les territoires canadiens, plus ils resserrent l’écart entre les impôts sur le revenu qu’ils paient et les prestations et les services publics qu’ils reçoivent.
● Les réfugiés mettent à profit leurs compétences et leurs talents diversifiés pour fonder des entreprises et créer des emplois pour eux-mêmes et pour les autres Canadiens. En comptant les travailleurs autonomes et les propriétaires d’entreprise, 14,4 pour cent des réfugiés qui vivent au Canada depuis 10 à 30 ans sont des entrepreneurs, par rapport à 12,3 pour cent des personnes nées au Canada.
● La population du Canada est vieillissante, l’âge moyen ayant augmenté de 8,8 % de 2016 à 2020. Les réfugiés ont, en moyenne, 11,1 ans de moins que les personnes au Canada et sont donc plus susceptibles d’être en âge de travailler.
● Les réfugiés se sont réinstallés partout au Canada – aussi loin au nord que Whitehorse, au Yukon; aussi loin à l’est que St. John’s, à Terre-Neuve et aussi loin à l’ouest que Prince Rupert, en Colombie-Britannique. De tous les réfugiés arrivés entre 2011 et 2016, 48 % vivent dans des petites villes, par rapport à 44 % de tous les immigrants.
(Source : Rapport de l’UNHCR : Les réfugiés au Canada)

Liste des organismes partenaires

  • ACCES Employment
  • Achēv (en français)
  • ALAC (en français)
  • Associations for New Canadians
  • Au cœur de l’enfance (en français)
  • BC4Afghans Community Services Foundation
  • Calgary Catholic Immigration Society (CCIS)
  • Calgary Immigrant Women’s Association (CIWA)
  • Chambre de commerce du Canada (en français)
  • Carty House
  • Catholic Social Services
  • Centre des nouveaux arrivants de Saint-Jean (en français)
  • Change It Up Professional Development
  • Christie Refugee Welcome Centre
  • CIBC (en français)
  • City of Toronto
  • Conseil multiculturel du Nouveau-Brunswick (en français)
  • COSTI Immigrant Services
  • Calgary Region Immigrant Employment Council (CRIEC)
  • Danby Appliances
  • Diversity Institute
  • Durham Region Unemployed Help Centre
  • East West College of Business and Technology
  • Edmonton Chamber of Commerce
  • Edmonton Region Immigrant Employment Council (ERIEC)
  • EduNova Co-operative Ltd
  • Embauche Immigrants Ottawa (EIO) (en français)
  • Entraide universitaire mondiale du Canada (EUMC) (en français)
  • Future Ready Initiative
  • Groupe Banque TD (en français)
  • Halifax Partnership
  • Hooyo Innovation Hub
  • Immigrant Centre Manitoba
  • Immigrant Employment Council of BC (IECBC)
  • Immigrant Services Association of Nova Scotia (ISANS)
  • Impakt Foundation
  • Jumpstart Refugee Talent
  • JVS Toronto
  • Kibbi Technologies
  • Le Centre de réfugiés (en français)
  • Le moulin microcrédits (en français)
  • Les Entreprises SmartLux Inc (en français)
  • Lifeline Afghanistan
  • Lutherwood Employment
  • Magnet (en français)
  • Manitoba Association of Newcomer Serving Organizations (MANSO)
  • Manitoba Start
  • Matrix Logistics
  • Multi-lingual Orientation Service Association for Immigrant Communities (MOSAIC) (en français)
  • N.E.E.D.S. Inc. (Newcomers Employment and Education Development Services) (en français)
  • New Canadians
  • NinthPlanet
  • Northpine Foundation
  • Ontario Tourism Education Corporation (OTEC)
  • Opportunities for Employment (OFE)
  • Peel Halton Workforce Development Group
  • Regina Open Door Society Inc
  • Region of Durham
  • Regional Connections – Immigrant Services
  • Réfugié 613 (en français)
  • Rural Manitoba Immigrant Employment Council (RMIEC)
  • Saskatchewan Chamber of Commerce
  • Saskatoon Open Door Society
  • Scale Without Borders
  • Starbucks Canada (en français)
  • Syrian Canadian Foundation
  • Talent Beyond Boundaries
  • Tent Partnership for Refugees
  • The Conference Board of Canada
  • The Multicultural Council of Windsor and Essex County
  • Toronto Metropolitan University (CERC)
  • Toronto Region Immigrant Employment Council (TRIEC)
  • Vancouver Public Library
  • Western Financial Group
  • WILL Immploy (en français)
  • WithYouWithMe
  • WoodGreen Community Services
  • Workforce Collective
  • World Education Services (WES)

    Pour obtenir de plus amples renseignements, communiquez avec le coordonnateur de la table ronde sur les emplois des réfugiés, Daniel Cervan-Gil, directeur associé, Initiatives des employeurs, World
    Education Services.
Share this

Nouvelles connexes

Mar 22, 2023

La visite du président Biden au Canada est l’occasion de réaffirmer le partenariat bilatéral

À l’occasion de la visite du président Biden au Canada, le président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Canada, Perrin Beatty, a fait la déclaration suivante.
Communiqué de presse

Apr 13, 2021

La Chambre de commerce du Canada dévoile une initiative visant à renforcer les relations commerciales entre le Canada et les États-Unis

« Nous ne pouvons pas tenir pour acquis que les États-Unis sont notre plus grand partenaire commercial. Le Canada doit prendre les devants pour défendre ses propres intérêts, car peu d’Américains se réveillent le matin à Washington en pensant à la façon de rendre service aux entreprises canadiennes. Nous comptons travailler avec nos membres, le gouvernement du Canada et nos homologues américains pour faire en sorte que les entreprises canadiennes soient en mesure de prospérer dans le nouvel environnement politique américain, » a déclaré Mark Agnew, vice-président des politiques et des affaires internationales.
Texte d'opinion

Nov 16, 2023

Lettre de plusieurs associations sur la proposition unilatérale du Canada concernant la taxe sur les services numériques

La Chambre de commerce du Canada, en collaboration avec la Chambre de commerce des États-Unis, AmCham Canada, le Conseil commercial Canada-Amérique, le Conseil de l'industrie des technologies de l'information et le Conseil national du commerce extérieur (CNCE), a adressé une lettre urgente à la vice-première ministre et ministre des Finances, Chrystia Freeland.

S'inscrire à notre bulletin d'information

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières nouvelles de la Chambre de commerce du Canada.