Une reprise tirée par le secteur primaire