Réconciliation réglementaire après la COVID-19