Communiqué de Presse Oct 28, 2020

Un effort de longue haleine : le Canada doit récupérer 100 000 nouvelles entreprises pour se redresser complètement, selon l’économiste en chef de la Chambre de commerce du Canada


(OTTAWA) – 28 octobre 2020 – Aujourd’hui, l’économiste en chef et vice-président des politiques, M. Trevin Stratton, a publié la déclaration suivante concernant les perspectives économiques et le plan de relance du Canada :

« Les données économiques d’aujourd’hui montrent que le Canada sera confronté à une reprise prolongée en forme de K. Notre économie ne s’est pas contractée autant que prévu lors de la première vague, mais avec la deuxième vague en plein essor, notre reprise économique prendra beaucoup plus de temps que prévu initialement, en particulier pour les secteurs les plus touchés. Nous avons une longue route devant nous.

Le rapport sur la politique monétaire publié aujourd’hui nous apprend que l’économie ne retrouvera pas la taille qu’elle avait avant la pandémie d’ici 2022 et que les taux d’intérêt resteront bas encore plus longtemps. Une autre donnée de référence pour notre santé économique a été publiée aujourd’hui par Statistique Canada, qui montre que le Canada a perdu plus de 100 000 entreprises actives au plus fort de la pandémie, principalement dans les secteurs de la restauration, de l’hébergement, des arts et du divertissement.

Nous avons pu récupérer une partie de ces pertes grâce à la réouverture et à la saison estivale, mais les dernières statistiques montrent encore que le Canada a perdu environ 10 % de son moteur économique, à savoir ses entreprises actives. Nous risquons à présent de voir à nouveau une augmentation des fermetures d’entreprises et, cette fois, ces fermetures pourraient être permanentes.

Pour atteindre la trajectoire économique définie par la Banque du Canada, il faudra récupérer ces fermetures d’entreprises à la fois par la réouverture et la création de nouvelles entreprises. Toute véritable reprise doit être, et sera inévitablement, menée par les entreprises. Tout comme chaque ralentissement est ressenti dans les centres-villes dès les premiers instants, chaque reprise commence lorsque les signes d’ouverture commencent à réapparaître.

Ces deux derniers jours, plus de 900 chefs d’entreprise se sont réunis lors du Congrès annuel de la Chambre de commerce du Canada pour déterminer à quoi devrait ressembler ce plan de relance économique. Ils se sont concentrés sur la relance des investissements, le renforcement des capacités industrielles, l’innovation et la recherche en matière de santé, l’accélération du déploiement de la large bande à l’échelle nationale, le maintien de la résilience de la chaîne d’approvisionnement et le retour au travail des Canadiens. En bref, il s’agissait de faire face aux innombrables façons dont la pandémie a affecté notre économie. Le Canada a besoin d’un plan de croissance pour les entreprises axé sur ces enjeux afin d’alimenter et, espérons-le, d’accélérer cette reprise ».

À propos de la Chambre de commerce du Canada — Parce que les affaires sont importantes

La Chambre de commerce du Canada contribue au développement des entreprises qui soutiennent nos familles, nos communautés et notre pays. Nous y parvenons en influençant la politique gouvernementale, en fournissant des services commerciaux essentiels et en mettant les entreprises en contact avec de l’information qu’elles peuvent utiliser, avec des possibilités de croissance et avec un réseau de chambres locales, d’entreprises, de décideurs et d’homologues de tout le pays, dans tous les secteurs de l’économie et à tous les niveaux de gouvernement, ainsi qu’au niveau international. Nous apportons un soutien inébranlable aux entreprises et au rôle vital qu’elles jouent dans l’édification et le maintien de notre grand pays.

-30-

Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec :

Phil Taylor
ptaylor@chamber.ca