Communiqué de Presse Sep 18, 2020

Plus de 1200 restaurants employant plus de 100 000 personnes s’unissent et formulent 3 demandes à l’approche du discours du Trône


Ottawa, 18 septembre 2020 – Alors que 60 % des restaurants canadiens sont susceptibles de faire faillite cet automne, ils cherchent une bouée de sauvetage dans le discours du Trône de la semaine prochaine.

Aujourd’hui, plus de 1200 restaurants s’unissent pour formuler trois demandes précises au gouvernement fédéral afin d’aider à prévenir la faillite d’une industrie entière :

  • l’engagement que la subvention salariale d’urgence du Canada soit maintenue jusqu’en 2021 et que sa portée reflète une reprise à long terme;
  • l’engagement qu’un nouveau programme amélioré et à long terme d’allègement des loyers commerciaux sera introduit pour répondre aux difficultés bien documentées et aux besoins spécifiques du secteur; et
  • l’engagement de la part de nos dirigeants afin qu’ils commencent à encourager les Canadiens à visiter nos restaurants en toute sécurité.

« La situation est grave pour l’industrie. Les mauvaises nouvelles sont au nombre de trois : les terrasses ferment, il n’y a aucune perspective de fêtes de bureau ou de vacances et les programmes gouvernementaux ne sont pas conçus pour la situation unique à laquelle sont confrontés les restaurants, » déclare l’honorable Perrin Beatty, président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Canada. « Le discours du Trône est l’occasion pour le gouvernement fédéral d’indiquer qu’il contribuera à prévenir la faillite de cette industrie. »

Selon une analyse de la Chambre de commerce du Canada des données recueillies par Statistique Canada dans le cadre de l’Enquête canadienne sur la situation des entreprises, 60 % des restaurants au Canada pourraient être contraints de fermer leurs portes d’ici novembre. De plus, les données de Restaurants Canada indiquent qu’en mars 2020, 10 % de tous les restaurants canadiens avaient déjà fermé définitivement leurs portes, et que des milliers d’autres ont fermé leurs portes depuis lors. Ces résultats suggèrent que 50 % supplémentaires s’attendent à fonctionner à perte pendant au moins un an.

Ce matin, l’initiative Save Hospitality CA s’associe à la campagne Nos restaurants de la Chambre de commerce du Canada. Au total, la campagne Nos restaurants représente aujourd’hui plus de 1200 restaurants, établissements de restauration et de boissons et fournisseurs de l’industrie alimentaire au Canada. La campagne Nos restaurants invite les Canadiens à soutenir leurs restaurants locaux en y achetant un repas et demande à tous les niveaux de gouvernement de mettre en œuvre des politiques qui reflètent les difficultés et la reprise à long terme auxquelles ce secteur fait face. Vous trouverez une liste complète des enjeux ici.

« Les restaurants sont des éléments essentiels des communautés canadiennes, tant sur le plan économique que culturel, » déclare Andrew Oliver, président et chef de la direction de Oliver & Bonacini Hospitality et cofondateur de l’initiative Save Hospitality. « Le secteur de l’hôtellerie est en crise et a besoin d’un soutien immédiat et concret de la part de tous les niveaux de gouvernement. Les restaurateurs sont fiers d’être solidaires dans cette situation et nous espérons que tous les Canadiens se joindront à notre lutte. »

L’industrie de la restauration au Canada emploie généralement 1,2 million de Canadiens et génère environ 93 milliards de dollars de recettes brutes. Selon les données de l’enquête sur la population active de Statistique Canada, ce secteur compte 260 000 emplois de moins que la normale, rien que pour les restaurants à service complet. Une réalité bien pire que les autres secteurs de l’économie canadienne. Ce chiffre n’inclut pas les pertes d’emplois subies dans le secteur de la restauration rapide.

« L’industrie canadienne de la restauration a besoin d’aide tout de suite. Nous avons besoin que le gouvernement adopte immédiatement des mesures claires pour soutenir ceux qui possèdent, exploitent, desservent et soutiennent les restaurants, » déclare John Sinopoli, chef exécutif et copropriétaire de l’Ascari Hospitality Group, et co-fondateur de Save Hospitality.

Selon les données de Restaurants Canada, chaque dollar dépensé dans les restaurants génère 2,26 dollars de production dans l’économie canadienne au sens large. De plus, en moyenne, 95 dollars sur chaque 100 dollars généré par un restaurant sont directement réinjectés dans l’économie canadienne.

« De nombreux Canadiens ont obtenu leur premier emploi, payé leurs frais de scolarité ou subvenu aux besoins de leur famille en travaillant dans les services de restauration, » selon Erik Joyal, propriétaire et copropriétaire de l’Ascari Hospitality Group et co-fondateur de Save Hospitality. « Maintenir l’industrie à flot est capital pour tous les Canadiens. »

« Si chacun d’entre nous y met un peu du sien maintenant, cela peut faire une grande différence, » conclut M. Beatty.

Pour en savoir plus sur la campagne Nos restaurants : NosRestaurants.ca

À propos de la Chambre de commerce du Canada — Parce que les affaires sont importantes

La Chambre de commerce du Canada contribue au développement des entreprises qui soutiennent nos familles, nos communautés et notre pays. Nous y parvenons en influençant la politique gouvernementale, en fournissant des services commerciaux essentiels et en mettant les entreprises en contact avec de l’information qu’elles peuvent utiliser, avec des possibilités de croissance et avec un réseau de chambres locales, d’entreprises, de décideurs et d’homologues de tout le pays, dans tous les secteurs de l’économie et à tous les niveaux de gouvernement, ainsi qu’au niveau international. Nous apportons un soutien inébranlable aux entreprises et au rôle vital qu’elles jouent dans l’édification et le maintien de notre grand pays.

Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec :

Phil Taylor
ptaylor@chamber.ca