Communiqué de presse Oct 20, 2021

Les petites entreprises des secteurs les plus durement touchés vivent au jour le jour et ont besoin de certitudes en ce qui concerne la SSUC et la SUCL.


(OTTAWA) – Le 20 octobre 2021 – La directrice des affaires parlementaires et de la politique des PME de la Chambre de commerce du Canada, Alla Drigola Birk, a émis aujourd’hui la déclaration suivante au sujet de l’absence de garantie d’un soutien continu aux petites entreprises des secteurs les plus durement touchés.

« En cette semaine de célébration de l’importance et de la contribution des petites entreprises à la réussite sociale et économique du Canada, il existe un cruel paradoxe pour les millions d’hommes et de femmes qui se battent encore quotidiennement pour joindre les deux bouts dans les secteurs les plus durement touchés du Canada. Avec seulement trois jours avant l’expiration des programmes de subventions aux loyers et aux salaires, le gouvernement fédéral n’a toujours pas annoncé son intention de tenir sa promesse de prolonger cette aide pourtant indispensable. Le fait d’attendre à la dernière minute ne fait que rajouter au stress des petites entreprises et de leurs employés, ce qui est à la fois inapproprié et parfaitement évitable.

Derrière chaque petite entreprise se trouvent des communautés et des ménages qui dépendent de ces emplois, et encore plus pendant une crise économique comme celle occasionnée par la pandémie de la COVID-19. Dans les secteurs les plus durement touchés, comme ceux du voyage, du tourisme et de la restauration, les entreprises dépendent de ces ressources et en ont toujours besoin pour survivre au jour le jour. Dans une course contre la montre pour la survie de ces entreprises, il ne faut pas oublier les pertes financières colossales et les nombreux sacrifices qu’elles ont dû consentir pour assurer la sécurité des Canadiens. Elles méritent mieux, et le contexte de la Semaine de la PME ne fait qu’amplifier l’échec de la démarche.

La prolongation des programmes actuels jusqu’en novembre doit se faire sans attendre. Cette prolongation doit être suivie par un nouveau programme recentré sur les secteurs les plus durement touchés et ce, jusqu’au printemps 2022.

La pandémie a déjà entraîné la fermeture de près de 200 000 entreprises canadiennes jusqu’à présent, soit environ 15 % du principal moteur de création d’emplois du Canada.  Nous ne pouvons pas laisser tomber ces entreprises qui ont fait tout ce qu’on leur a demandé pour assurer la sécurité de tous les Canadiens en les abandonnant maintenant ».

À propos de la Chambre de commerce du Canada — Parce que les affaires sont importantes

La Chambre de commerce du Canada contribue au développement des entreprises qui soutiennent nos familles, nos communautés et notre pays. Nous y parvenons en influençant la politique gouvernementale, en fournissant des services commerciaux essentiels et en mettant les entreprises en contact avec de l’information qu’elles peuvent utiliser, avec des possibilités de croissance et avec un réseau de chambres locales, d’entreprises, de décideurs et d’homologues de tout le pays, dans tous les secteurs de l’économie et à tous les niveaux de gouvernement, ainsi qu’au niveau international. Nous apportons un soutien inébranlable aux entreprises et au rôle vital qu’elles jouent dans l’édification et le maintien de notre grand pays.

-30-

Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec :
Phil Taylor
ptaylor@chamber.ca