Communiqué de presse Nov 18, 2020

Les chefs d’entreprise sonnent l’alarme, disent que les femmes sur le marché du travail ont besoin d’aide maintenant : Chambre de commerce du Canada


(OTTAWA) – 18 novembre 2020 – Les chefs d’entreprise de tout le pays sont de plus en plus préoccupés par l’impact critique que la COVID-19 continue d’avoir sur les travailleuses, et par la perte de productivité qui en résulte au sein des entreprises qui leur appartiennent ou les emploient.  

Ce sentiment est un thème qui revient sans cesse lorsque les chefs d’entreprise se rencontrent, comme l’ont fait plus de 900 d’entre eux lors du Congrès annuel de la Chambre de commerce du Canada le mois dernier. Le Conseil pour la promotion des femmes en affaires (CPFA) de la Chambre de commerce du Canada a sonné l’alarme de manière plus agressive.

« Les chefs d’entreprise considèrent le maintien des femmes sur le marché du travail comme un enjeu économique, qui peut avoir un impact significatif sur la capacité du Canada à se remettre de la COVID-19. Nous demandons au gouvernement fédéral d’agir rapidement pour apporter une aide directe aux travailleuses dans les jours, et non dans les mois qui viennent, » a déclaré Kevin McCreadie, chef de la direction et directeur des investissements, AGF Management Limited, et coprésident du CPFA. « Il est temps de remettre l’“urgence” à l’avant-plan dans les programmes de soutien d’urgence. »

« Le Conseil pour la promotion des femmes en affaires a réitéré cinq mesures que le gouvernement fédéral peut adopter dès maintenant pour combler cette lacune critique au niveau du soutien des femmes, des parents qui travaillent, des propriétaires d’entreprises et des employées en transition dans tout le pays face à la crise persistante. Nous avons partagé ces plans avec le gouvernement, qui en a reconnu l’importance et a soutenu nos propositions politiques. Nous avons maintenant besoin qu’ils agissent de toute urgence, » a indiqué Penny Wise, présidente de 3M Canada Company et coprésidente du CPFA.

Le monde des affaires voit deux problèmes clés pour les travailleuses ayant des enfants, qui doivent être résolus immédiatement afin de garantir que les femmes restent actives sur le marché du travail.

Premièrement, le Canada dans son ensemble doit améliorer, sans tarder et de manière significative, le dépistage rapide dans tout le pays, ce qui permettra de veiller à ce que les écoles et les garderies puissent rester ouvertes.

Deuxièmement, le Canada a besoin d’une solution coordonnée pour le financement des services de garde d’enfants afin que les femmes écartées du marché du travail puissent y revenir. Cela doit être axé sur les possibilités de soutien immédiat et direct aux parents, et sur les solutions au niveau local. Cela inclut un élargissement de l’admissibilité à la Subvention salariale d’urgence du Canada afin d’y inclure l’embauche de personnes pour s’occuper des enfants à domicile et ainsi permettre aux propriétaires d’entreprise de reprendre le travail.

« La réalité sur le terrain est que les garderies et les écoles doivent rester ouvertes pour maintenir les femmes sur le marché du travail. La gestion des garderies est locale, tout comme celle des écoles, et c’est là que le gouvernement fédéral doit apporter l’aide qu’il a promise aux femmes qui travaillent. Tout mécanisme de financement doit aller directement aux mères qui travaillent et aux prestataires de services de garde d’enfants pour qu’ils soient significatifs et, plus important encore, opportuns, » a ajouté Leah Nord, directrice principale des stratégies de main-d’œuvre et de la croissance inclusive à la Chambre de commerce du Canada.

Le CPFA est une pierre angulaire de l’initiative de la Chambre de commerce du Canada en matière de diversité et d’inclusion et il a été créé afin de faire valoir la voix et les points de vue des femmes dans les politiques nationales, d’éclairer les initiatives de la Chambre de commerce du Canada pour faire progresser le programme d’égalité des sexes et de susciter des actions significatives pour s’attaquer aux problèmes et aux obstacles identifiés. Le CPFA continuera à présenter des recommandations que le gouvernement fédéral peut mettre en œuvre pour soutenir les femmes pendant la période de reprise, tout en explorant des pratiques exemplaires et des conseils pour le milieu des affaires.

La liste des membres du Conseil pour la promotion des femmes en affaires et son groupe de travail peut être consultée ici.

À propos de la Chambre de commerce du Canada — Parce que les affaires sont importantes

La Chambre de commerce du Canada contribue au développement des entreprises qui soutiennent nos familles, nos communautés et notre pays. Nous y parvenons en influençant la politique gouvernementale, en fournissant des services commerciaux essentiels et en mettant les entreprises en contact avec de l’information qu’elles peuvent utiliser, avec des possibilités de croissance et avec un réseau de chambres locales, d’entreprises, de décideurs et d’homologues de tout le pays, dans tous les secteurs de l’économie et à tous les niveaux de gouvernement, ainsi qu’au niveau international. Nous apportons un soutien inébranlable aux entreprises et au rôle vital qu’elles jouent dans l’édification et le maintien de notre grand pays.

-30-

Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec :
Phil Taylor
ptaylor@chamber.ca