Blog Mar 31, 2021

Le déploiement des vaccins est essentiel pour la relance économique du Canada


Le Chambre de commerce du Canada rassemble un vaste réseau de plus de 450 chambres de commerce et plus de 100 des principales associations sectorielles du Canada, provenant de toutes les régions et de tous les secteurs de l’économie. Les opinions exprimées dans ce blog ne reflètent pas nécessairement les points de vue ou les positions de la Chambre de commerce du Canada.


Rédigé par : Garrick Tiplady, directeur général, Facebook Canada

Garrick Tiplady, Facebook Canada

Depuis le début de la pandémie, le monde des affaires s’est illustré de bien des façons. Qu’il s’agisse de réorganiser les opérations pour fabriquer des équipements de protection individuelle ou de passer au commerce électronique du jour au lendemain, la dernière année a témoigné de la résilience et de l’ingéniosité des entreprises canadiennes.

Citons l’exemple de Sisters Sage. Dirigée par les sœurs Lynn-Marie et Melissa-Rae, Sisters Sage est une marque de produits de bien-être naturels basée à Vancouver. Inspiré par leur culture et leurs traditions autochtones, le duo a lancé sa marque en 2018 et a commencé à vendre ses produits dans les marchés agricoles locaux et les pow-wow. Lorsque la pandémie a frappé, ils ont eu besoin de passer entièrement au commerce en ligne. À la recherche d’un moyen de raconter leur histoire et d’atteindre de nouveaux clients, ils ont commencé à utiliser des annonces personnalisées et ont réussi à doubler leurs ventes, atteignant de nouveaux clients dans tout le Canada et dans le monde entier. Il s’agit là d’un accomplissement extraordinaire, particulièrement dans le contexte de confinement à l’échelle nationale et de restrictions accrues pour les petites entreprises.

Aujourd’hui, un an plus tard, alors que les vaccins commencent à être distribués et que les restrictions sont levées, les entreprises comme Sister Sage doivent à nouveau modifier leur modèle pour faire le rapprochement entre le numérique et le physique, en gérant les ventes en ligne et les achats en magasin. Cependant, il n’y aura pas de véritable reprise tant que les vaccins n’auront pas été massivement administrés. Face à un approvisionnement limité en vaccins, la prochaine étape cruciale pour les Canadiens et notre économie consiste à diffuser activement des messages de santé publique encourageant l’acceptation des vaccins. Le monde des affaires a un rôle important à jouer.

LE RÔLE DU MILIEU DES AFFAIRES DANS LA CONFIANCE À L’ÉGARD DES VACCINS

Avec des millions de Canadiens qui se connectent sur nos plateformes, nous savons que Facebook a la possibilité de soutenir les organismes de santé nationaux dans leurs efforts pour encourager la confiance et l’acceptation des vaccins. En collaboration avec les principales autorités sanitaires, dont l’Agence de la santé publique du Canada, Facebook a déjà mis en relation plus de deux milliards de personnes de 189 pays avec des renseignements fiables sur le coronavirus grâce à notre Centre d’information COVID-19.

En collaboration avec le gouvernement du Canada, nous organisons aujourd’hui une séance Facebook Live avec les plus grands médecins au Canada, Dre Theresa Tam, administratrice en chef de la santé publique, Dr Howard Njoo, administrateur en chef adjoint de la santé publique, Dr Evan Adams, médecin en chef adjoint de la santé publique des Services aux Autochtones Canada, et Dre Supriya Sharma, conseillère médicale principale à Santé Canada, pour répondre aux questions des Canadiens sur le vaccin contre la COVID-19. Samantha Yammine, Ph. D., vulgarisatrice scientifique mieux connue sous le nom de Science Sam, ainsi que Danielle Nadin de l’Institut de la santé des femmes et des hommes des IRSC animeront la discussion. Je vous encourage à regarder la diffusion si vous en avez l’occasion.

Nous sommes fiers de mettre à profit la portée de notre plateforme pour soutenir les efforts des autorités sanitaires canadiennes en vue d’informer des millions de Canadiens sur le vaccin contre la COVID-19. Vous trouverez de l’information supplémentaire sur cet effort ici.

Il est essentiel de donner un véritable élan à la collaboration intersectorielle pour permettre aux particuliers et aux entreprises d’accéder à des sources d’information crédibles sur les vaccins émanant des autorités sanitaires, d’autant plus que l’accessibilité de masse semble encore loin. C’est pourquoi les initiatives dirigées par des entreprises, comme le Conseil ontarien de soutien à la vaccination, sont si importantes, et je suis fier de soutenir leurs efforts en tant que coprésident.

SOUTENIR L’ÉDUCATION SUR LE VACCIN CONTRE LA COVID-19

Facebook Canada entend soutenir les autorités sanitaires et les organismes publics dans leurs efforts pour vacciner des milliards de personnes contre la COVID-19. Cette action comporte toutefois deux volets. Premièrement, nous travaillons pour aider les autorités de santé publique à informer un plus grand nombre de personnes, y compris les Canadiens, sur l’efficacité et la sécurité de ces vaccins. Deuxièmement, nous nous efforçons d’interdire la désinformation qui pourrait nuire aux efforts de santé publique.

Pour que les gens puissent avoir confiance dans la sécurité et l’efficacité des vaccins contre la COVID-19, nous devons éliminer les fausses allégations sur nos plateformes. Avec les développements prometteurs en matière de vaccination annoncés à la fin de l’année dernière, nous avons commencé à supprimer sur Facebook et Instagram les fausses allégations sur les vaccins contre la COVID-19 qui ont été démystifiées par des experts en santé publique. Plus récemment, nous avons étendu nos efforts et supprimons désormais les fausses allégations sur la COVID-19, les vaccins contre la COVID-19 et les vaccins en général pendant la pandémie. À ce jour, nous avons supprimé des millions de contenus sur Facebook et Instagram à l’échelle mondiale, car ils contenaient de fausses informations sur la COVID-19 pouvant entraîner un préjudice physique imminent, comme des contenus relatifs à de fausses mesures préventives ou à des traitements inefficaces.

Comme troisième ligne de défense, notre réseau mondial de plus de 80 partenaires de vérification des faits continue d’examiner le contenu et de démystifier les fausses allégations. Lorsqu’ils estiment que l’information est fausse, nous réduisons considérablement sa diffusion. Nous apposons également des étiquettes d’avertissement et des notifications sur les contenus vérifiés, afin que les internautes puissent voir les conclusions de nos partenaires et décider eux-mêmes de ce qu’ils doivent lire, croire et partager. Enfin, nous avons empêché la diffusion de publicités visant à exploiter la situation à des fins lucratives.

Notre travail pour assurer la sécurité des gens et les informer dure depuis un an et nous n’avons pas l’intention de lever le pied de l’accélérateur de sitôt. Le milieu des affaires canadien doit continuer à conjuguer ses efforts pour promouvoir les mesures de santé publique et faire en sorte que le déploiement soit aussi efficace et rapide que possible. Notre santé et celle de notre économie en dépendent.