Main Menu
Page Menu

 

Aux chefs d'État et de gouvernement des pays du G7,

Lorsque vous vous réunirez prochainement au Sommet des dirigeants du G7 2018 à Charlevoix, au Québec, ce sera dans un contexte de grands défis à relever et de belles occasions à saisir.

La montée du protectionnisme et ses contrecoups sur le commerce. La volatilité des marchés et le fossé grandissant entre ceux qui ont beaucoup et ceux qui ont peu. L’inquiétude croissante devant l’effet sur l’emploi des nouvelles technologies. Voilà des pressions sur l'économie mondiale qui rendent incertaine la prospérité des générations futures.

En tant que chefs d'entreprise et employeurs, nous affirmons que le rôle des entreprises va bien au-delà du succès de nos compagnies. Les entreprises partagent la responsabilité du progrès social et environnemental. Nous sommes déterminés à travailler en étroite collaboration avec les gouvernements pour que les bénéfices de la croissance économique et d’un commerce fluide soient largement distribués parmi les citoyens de nos pays.

C'est dans cet esprit que nous, dirigeants des fédérations d'affaires du G7, publions la déclaration suivante. Ce communiqué contient 18 recommandations basées sur trois grands thèmes : la croissance inclusive, l'efficacité des ressources et l'essor des petites entreprises. Ces thèmes ont guidé nos discussions lors du Sommet des affaires B7 2018 à Québec, au Canada, les 5 et 6 avril. Ils sont ancrés dans une pensée fondamentale selon laquelle la croissance générée par un commerce plus libre constitue le meilleur outil pour sortir les gens de la pauvreté, favoriser une classe moyenne plus nombreuse et plus prospère, et élever le niveau de vie de toute la population.

Pour parvenir à un commerce plus ouvert, les entreprises et les gouvernements doivent lutter ensemble contre le protectionnisme. Nous devons ouvrir les marchés en confirmant les accords commerciaux existants, en concluant de nouvelles ententes, et en renforçant les institutions comme l'Organisation mondiale du commerce, qui sont à la base des échanges mondiaux.

Ensemble, nous devons également faire face aux inquiétudes suscitées par les nouvelles technologies et l’intelligence artificielle. L'ère numérique offre sans contredit des possibilités sans précédent d'accroître la productivité, de réduire les coûts et de relier les entreprises à de nouveaux marchés, mais elle n’est pas gage de succès. Si les entreprises et les gouvernements n’agissent pas ensemble afin de protéger la propriété intellectuelle, la vie privée et les données personnelles, le potentiel de l’ère numérique sera compromis par la perte de confiance du public.

Pour que cette ère numérique contribue à l’avancement des sociétés, il est essentiel toutes et tous puissent y participer, s’y exprimer, s’y épanouir. Les entreprises et les gouvernements doivent faire équipe pour éliminer les obstacles qui empêchent la pleine participation des groupes sous-représentés. Ensemble, nous devons veiller à ce que tous nos citoyens aient l'éducation et les compétences nécessaires pour réussir dans l'économie du XXIe siècle. En tant que chefs d'entreprise des pays du G7, nous sommes déterminés à jouer notre rôle.

La route est incertaine, mais nous demeurons optimistes et confiants. Les mesures que nous avons proposées reflètent notre engagement à travailler avec nos gouvernements pour créer une plus grande prospérité au bénéfice de tous les citoyens.

Nous vous remercions à l’avance de votre ouverture face aux propositions des communautés d’affaires des pays du G7 et nous vous souhaitons un Sommet des Leaders réussi.

La déclaration complète est ici.

Cordialement,

 

Dawn Farrell
Coprésidente
Sommet d’affaires B7

 

Monique F. Leroux
Coprésidente
Sommet d’affaires B7

 

Dieter Kempf
Président
BDI (Allemagne)

 

Markus Beyrer
Directeur général
BusinessEurope (Union européenne)

 

Hon. Perrin Beatty
Président et chef de la direction
Chambre de commerce du Canada


Paul Drechsler
Président
CBI (Royaume-Uni)

 

Licia Mattioli
Vice Présidente
Confindustria (Italie)

 

Sadayuki Sakakibara
Chairman
Keidanren (Japon)

 

Pierre Gattaz
Président
Mouvement des entreprises de France

 

Thomas J. Donohue
Président et chef de la direction
U.S. Chamber of Commerce (États-Unis)