Main Menu
Page Menu

(OTTAWA) — Le 24 septembre 2019 — Le Groupe de travail national sur le cannabis de la Chambre de commerce du Canada met les partis politiques fédéraux en campagne électorale au défi de saisir l’occasion économique unique qu’offre le Canada en tant que premier pays développé à légaliser le cannabis à des fins récréatives.

La Chambre de commerce du Canada croit que cette possibilité procurera des avantages à long terme aux Canadiens de toutes les régions du pays, y compris les collectivités rurales et les petites collectivités, en créant de nombreux nouveaux emplois de haute qualité. Tous les gouvernements du Canada devraient donc se donner comme priorité de s’attaquer aux principaux défis qui empêchent la croissance de l’industrie, au pays et à l’étranger.

« Rarement, sinon jamais, les pays ont une longueur d’avance sur une nouvelle industrie comme celle-ci, » déclare Nathan Mison, vice-président des relations avec les gouvernements et les parties prenantes de Fire & Flower et coprésident du groupe de travail. « Si nous ne voulons pas dilapider notre avantage de pionnier dans ce qui deviendra une industrie mondiale massive, tous nos gouvernements doivent travailler avec nous pour améliorer des politiques qui sont bien intentionnées, mais incohérentes et qui empêchent la création d’emplois et les investissements. Et nous devons agir vite. » 

Au cours des prochaines semaines, la Chambre de commerce du Canada et Fire & Flower Co, l’un des principaux détaillants de cannabis au Canada, organiseront une série de tables rondes à travers le pays pour discuter de ce qu’il faut faire pour saisir cette opportunité dans le secteur du cannabis du Canada.

Les événements se tiendront en partenariat avec les chambres de commerce locales et provinciales et avec la participation de décideurs et d’intervenants clés de l’industrie afin d’aider à élaborer des recommandations clés en matière de politique sur le cannabis pour le prochain gouvernement fédéral du Canada.

Parmi les questions clés pour l’industrie du cannabis, mentionnons les suivantes :

·       Réduire le coût et la complexité d’un environnement réglementaire difficile

·       Éliminer les taxes sur le cannabis médical et offrir le même traitement fiscal que les médicaments d’ordonnance.

·       Réévaluer les règles excessivement restrictives en matière de marketing et d’image de marque qui entravent la capacité d’attirer les consommateurs hors des marchés illégaux.

·       Éliminer les différences en matière de commerce interprovincial et de réglementation qui ont une incidence sur les producteurs, les distributeurs et les détaillants.

·       Positionner le Canada pour qu’il puisse exporter ses produits, ses services et son expertise en matière de cannabis dans le monde entier.

« Il est curieux qu’alors que tous les partis sillonnent le pays pour promettre une croissance économique prometteuse, aucun d’entre eux ne se concentre sur le potentiel du nouveau secteur canadien du cannabis à générer des milliers et des milliers de nouveaux emplois bien rémunérés dans tout le pays, a déclaré Ryan Greer, directeur principal et responsable des politiques du cannabis à la Chambre de commerce du Canada, co-président du groupe de travail. « Les tables rondes mettront l’accent sur l’ampleur de l’opportunité mondiale si nos politiques sont bonnes et si nous commençons à tracer la voie à suivre pour y parvenir. »

Depuis son lancement en juin, le Groupe de travail national sur le cannabis est passé d’un peu plus d’une douzaine d’entreprises à plus de 60 de tous les secteurs de cette nouvelle industrie. Les membres du Groupe de travail ont un intérêt commun à améliorer la croissance et la compétitivité du secteur canadien du cannabis tout en aidant les gouvernements à atteindre leurs objectifs en matière de santé et de sécurité.

Pour plus de renseignements sur la participation à la série de tables rondes intitulées Ouvrir de nouvelles possibilités pour le cannabis au Canada, veuillez consulter http://www.chamber.ca/events/national-cannabis-roundtable-series/

Le porte-parole des entreprises canadiennes

La Chambre de commerce du Canada est l’association professionnelle la plus importante et la plus représentative du Canada. Elle parle d’une seule voix pour le compte de près d’un quart de million d’entreprises. Le rôle de la Chambre de commerce est d’aider les entreprises canadiennes de toutes les tailles, de tous les secteurs et de toutes les régions à faire croître leurs affaires. Nous y parvenons en les aidant à tisser des liens entre elles, à créer de nouvelles possibilités et à fournir des services commerciaux essentiels, ainsi qu’en influant sur les politiques gouvernementales en leur nom. Pour en savoir plus, visitez-nous à chamber.ca ou suivez-nous à @CdnChamberofCom.

-30-

Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec :

Philippe Taylor
Directeur principal, Communications stratégiques et affaires publiques
ptaylor@chamber.ca (méthode préférée et plus rapide)
613 238-4000 (2231)