Main Menu
Page Menu

Ottawa, ON - 11 décembre 2019 - Plus d’un an après la légalisation du cannabis récréatif pour adultes au Canada, le Groupe de travail national sur le cannabis de la Chambre de commerce du Canada demande à tous les ordres de gouvernement de collaborer avec l’industrie pour évaluer et mettre à jour leurs cadres juridiques et réglementaires sur le cannabis afin que le Canada profite de toutes les retombées économiques possibles à long terme de cette nouvelle industrie.

En octobre et novembre, le Groupe de travail national sur le cannabis a amorcé un dialogue pancanadien et organisé des tables rondes dans sept villes pour discuter des progrès de l’industrie et cerner les obstacles à la croissance. Ces discussions éclairent l’élaboration de recommandations stratégiques à l’intention des gouvernements qui favoriseront une plus grande croissance économique et la création d’emplois tout en protégeant la santé et la sécurité publiques.

« Au cours de la première année de légalisation à des fins récréatives, il est clair que les décisions gouvernementales n’ont pas toujours reflété les réalités des entreprises et du marché dans cette industrie naissante, » a souligné Ryan Greer, directeur principal et responsable de la politique du cannabis à la Chambre de commerce du Canada et coprésident du Groupe de travail national sur le cannabis. « Il est temps que tous les ordres de gouvernement entament une conversation ouverte avec l’industrie sur ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas, » a poursuivi M. Greer.

Les entreprises participant à l’industrie du cannabis sont confrontées à des règles fédérales qui comprennent des règlements trop restrictifs en matière de commercialisation et de stratégie de marque, l’absence d’un timbre d’accise national commun et la taxe d’accise sur le cannabis médical. Parallèlement, la récente prise de décisions contestant le secteur du cannabis sous licence par les provinces, notamment :

  • Les retards de l’Ontario dans l’octroi des permis de vente au détail. L’Ontario n’a accordé que 24 permis de vente au détail, comparativement à 327 en Alberta.
  • La proposition de la Colombie-Britannique d’ajouter une taxe de 20 pour cent aux produits de vapotage de cannabis.
  • Le projet de règlement du Québec visant à restreindre considérablement les types de produits comestibles de cannabis qui peuvent être vendus dans la province.
  • Au lieu de laisser l’offre et la demande fixer les prix, les grossistes provinciaux imposent des majorations qui creusent davantage le fossé entre les prix des marchés légaux et illégaux.

Une étude de New Frontier Data estime que le marché mondial du cannabis (illicite et légal) était évalué à plus de 340 milliards de dollars en 2018. En tant que précurseur, le Canada a une rare occasion d’être un chef de file mondial en matière d’innovation et de création d’emplois dans le domaine du cannabis pour les entreprises canadiennes de toutes tailles qui soutiennent la croissance de cette nouvelle industrie.

« Pour profiter de cette occasion mondiale, les gouvernements doivent s’engager réellement à collaborer avec l’industrie du cannabis afin de s’assurer que nous disposons d’un environnement politique qui nous permette d’atteindre nos objectifs collectifs en matière de santé et de sécurité tout en favorisant la croissance et la compétitivité, » a déclaré Nathan Mison, vice-président du groupe de travail et des relations avec les intervenants gouvernementaux de Fire & Flower, co-président du groupe. « L’industrie continuera de tendre la main aux politiciens et aux représentants du gouvernement afin de renforcer la compréhension mutuelle des enjeux auxquels fait face cette nouvelle industrie. Ce n’est que par un échange réfléchi d’idées et de solutions que les gouvernements et l’industrie seront mieux placés pour atteindre leurs objectifs. »  

Depuis son lancement en juin, le Groupe de travail national sur le cannabis dénombre aujourd’hui plus de 70 entreprises membres dans cette nouvelle industrie. Les membres du Groupe de travail ont un intérêt commun à améliorer la croissance et la compétitivité du secteur canadien du cannabis tout en aidant les gouvernements à atteindre leurs objectifs en matière de santé et de sécurité.

- 30 -

À propos de la Chambre de commerce du Canada        
La Chambre de commerce du Canada est l’association d’affaires la plus importante, la plus représentative et la plus influente au Canada, avec un vaste réseau de membres corporatifs, associatifs et locaux représentant plus de 250 000 entreprises de toutes tailles, de tous les secteurs de l’économie et dans toutes les régions. Depuis 1925, notre mission est de promouvoir la compétitivité des entreprises et un environnement économique dynamique qui profite à tous les Canadiens en créant les conditions propices à la prospérité des entreprises canadiennes. Pour ce faire, nous élaborons des rapports et des positions éclairés sur les politiques et les règlements qui sont essentiels à la création d’un Canada concurrentiel et prospère. Nous mobilisons notre vaste réseau diversifié pour réclamer des décisions et programmes gouvernementaux visant à renforcer notre pays et nos collectivités. Finalement, nous offrons des services commerciaux essentiels pour nos membres, par nos membres. Pour de plus amples renseignements, visitez Chamber.ca ou suivez @CdnChamberofCom sur les médias sociaux.

Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec :
Phil Taylor
Directeur principal, Communications stratégiques et affaires publiques
ptaylor@chamber.ca (méthode préférée et temps de réponse le plus rapide)
613 238-4000 (p. 2231)