Main Menu
Page Menu

Ottawa, 5 février 2018 - Un Canada fort et prospère dépend de la croissance économique des entreprises, mais celles-ci sont aux prises avec des défis de taille, tant au pays qu'à l'étranger. Pour les aider à rivaliser à l’international et à grandir, la Chambre de commerce du Canada publie 10 façons de bâtir un Canada gagnant aujourd'hui (insérer le lien). 10 façons fournit aux entreprises, aux décideurs et au gouvernement une série de priorités et d'objectifs clairs qui, s'ils sont atteints, donneront au Canada un avantage concurrentiel, amélioreront la productivité au pays et stimuleront notre économie.

« Même si l'économie mondiale demeure incertaine, il existe encore d'énormes possibilités de croissance. Pour cela, nous devons travailler ensemble afin de créer les conditions propices au développement des entreprises et bâtir une économie plus prospère pour toutes les Canadiennes et tous les Canadiens », a déclaré l'hon. Perrin Beatty, président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Canada. « 10 façons identifie les façons dont les entreprises, le gouvernement et les autres acteurs économiques peuvent travailler ensemble pour améliorer le contexte réglementaire du Canada et créer des conditions positives pour que les entreprises à travers le pays prospèrent."

10 façons s'attaque à un éventail de questions clés, notamment comment attirer les investissements des entreprises, soutenir les PME, offrir des possibilités de développement commercial aux peuples autochtones, encourager l'innovation et améliorer l'infrastructure commerciale du Canada.

« Chacun des sujets de cette liste est important, mais ils se résument tous à une seule question: comment pouvons-nous - les entreprises, le gouvernement et les décideurs - créer des conditions pour que les entreprises canadiennes soient plus compétitives et leur permettre de profiter des nouvelles opportunités qui se présentent à elles à travers le monde? ", a déclaré M. Beatty.

Cette liste annuelle émanant du réseau des chambres de commerce est particulièrement importante compte tenu des pressions croissantes exercées sur les entreprises. Celles-ci incluent l'incertitude entourant les négociations en cours dans le cadre de l'ALENA, les niveaux de réglementation supplémentaires imposés aux entreprises, les changements technologiques rapides et les faibles niveaux d’investissements en capital. 10 façons encadre une discussion publique nécessaire sur les meilleurs moyens de favoriser la croissance des entreprises canadiennes. Cette liste donne également à la Chambre de commerce du Canada une orientation stratégique, qui déterminera les efforts politiques qui seront déployés tout au long de l'année 2018.

Consultez 10 façons de bâtir un Canada gagnant

 --

Sommaire | 10 façons de bâtir un Canada gagnant en 2018

 1. Faire du Canada un pôle d’attraction pour l’investissement commercial

Nous avons besoin d’un environnement règlementaire au Canada qui fasse de ce pays le lieu de choix pour les entreprises qui souhaitant investir, embaucher, exporter et croître.

2. S’assurer d’une économie nord-américaine concurrentielle

Le potentiel de croissance des entreprises canadiennes dépend non seulement de l’environnement règlementaire national, mais également de notre accès aux occasions d’affaires et de nos capacités à les saisir à travers l’Amérique du Nord et dans le monde entier. Nous devons étendre et simplifier l’accès des entreprises aux ressources clés, tout en éliminant les barrières au commerce. 

3. Faire du Canada une puissance agroalimentaire  

Le secteur agricole et agroalimentaire du Canada a une solide réputation, qui es bien méritée. Afin de faire du Canada un chef de file mondial dans la production et l’exportation d’aliments à valeur ajoutée, nous devons instaurer une vision nationale et des objectifs clairs qui appuieront le développement d’une grappe agroalimentaire stratégique, d’un environnement règlementaire favorable et d’une augmentation de notre capacité d’exportation.

4. Élaborer des stratégies de main-d’œuvre agiles

L’élaboration de politiques adaptatives et agiles sur la main-d’œuvre est vitale afin d’assurer que les entreprises canadiennes puissent bénéficier des talents dont elles ont besoin pour être compétitives et croître. À cette fin, les entreprises canadiennes doivent disposer d’un accès facile aux renseignements complets sur le marché de l’emploi, ainsi qu’à des programmes et des politiques qui soutiennent la diversité et la mobilité de la main-d’œuvre. Notre main-d’œuvre doit également avoir accès à des options de formation en continu, particulièrement sur les sujets de base tels que la science, les compétences techniques, le génie et le commerce. Seulement alors pourrons-nous attirer les meilleurs et plus brillants talents du monde entier.

5. Faire de l’ensemble du Canada une plaque tournante de l’exportation

Le commerce international est le pilier de l’économie du Canada. Nous pouvons améliorer la compétitivité et le potentiel de croissance des entreprises canadiennes en tirant profit de corridors commerciaux et en apportant des améliorations stratégiques, durables et à long terme à l’infrastructure commerciale du Canada. Il est temps pour nous de créer un réseau de transport unique, logique et efficace qui favorise le commerce.

6. Améliorer l’efficacité de la réglementation, atteindre l’harmonisation de la réglementation et assurer la libre circulation des biens et des personnes à travers le Canada

L’élimination des barrières commerciales et des différences règlementaires inutiles à travers le Canada pourrait ajouter jusqu’à 130 milliards de dollars à notre PIB, en facilitant le commerce au sein de nos propres marchés internes. Par le biais de mesures incitatives pour les régulateurs, nous pouvons nous concentrer sur ce qui compte : des normes et des règlementations harmonisées à l’échelle nationale qui fonctionnent pour tous, au lieu d’un méli-mélo de règles régionales.

7. Aider les PME à croître et à faire du commerce international

Les perspectives économiques du Canada dépendent en grande partie de la vitalité et du potentiel de croissance des petites et moyennes entreprises. Nous pouvons aider nos PME par le biais de politiques fiscales qui récompensent l’entrepreneuriat, de politiques règlementaires qui prennent leur réalité en compte et en leur donnant un accès plus facile à des contrats du gouvernement et à des opportunités internationales.

8. Fournir des possibilités de développement commercial pour supporter l’autodétermination pour les peuples autochtones

Les avantages économiques et sociaux qui découlent d’une participation plus importante et plus active des peuples autochtones au développement d’opportunités d’affaires profitent à tous les Canadiens. Cela inclut un environnement fiscal et règlementaire adapté, l’accès à de nouvelles opportunités commerciales, le développement de programmes gouvernementaux qui offrent des mesures de soutien concrètes, ainsi qu’un accès simplifié à l’éducation et à la formation menant à des programmes d’emploi, d’apprentissage et de mentorat.

9. Faire du Canada un innovateur mondial

Le Canada pourra conserver son statut d’économie avancée uniquement si ses entreprises sont des chefs de file mondiaux en développement et en utilisation de nouvelles technologies. Les entreprises canadiennes doivent être connectées aux réseaux à large bande passante, ainsi qu’avoir accès à l’expertise en recherche et aux ressources technologiques dont elles ont besoin. La propriété intellectuelle et les autres régimes règlementaires doivent également favoriser et permettre la recherche, le perfectionnement et, ultimement, la commercialisation de façon plus simple.

10. Faire du Canada l’unique guichet mondial en matière de ressources et de technologies vertes

Si le Canada souhaite atteindre ses objectifs de réduction des émissions de carbone et améliorer la qualité de son environnement tout en soutenant la croissance économique, la mise en place de nouvelles technologies et de nouveaux procédés de production est essentielle. Cela requiert de soutenir des grappes commerciales et technologiques axées sur le développement des ressources naturelles, ainsi que de supporter des mesures incitatives et des programmes de soutien nécessaires pour que nos entreprises soient en mesure de faire des affaires avec des entreprises à l’échelle mondiale, avec des firmes d’ingénierie et d’approvisionnement.

--
 
À propos de la Chambre de commerce du Canada

Association de gens d’affaires la plus importante et influente du Canada, la Chambre de commerce du Canada assure la liaison entre les entreprises et le gouvernement fédéral. Elle contribue à l’élaboration de politiques publiques et au processus décisionnel au profit des entreprises, des collectivités et des familles du Canada et peut compter sur un réseau de plus de 450 chambres de commerce représentant 200 000 entreprises de toutes tailles, actives dans tous les secteurs d’activité dans chaque région du pays. Suivez-nous sur Twitter @CdnChamberofCom.

                                                             – 30–

Renseignements :
Guillaum Dubreuil
Directeur principal, Affaires publiques et relations avec les médias
La Chambre de commerce du Canada
Tél. : 613.797.1860
gdubreuil@chamber.ca