Main Menu
Page Menu

Toronto, le 20 septembre 2017  Alors que la Chine se prépare à un changement de garde à l’occasion du congrès national qui se tiendra plus tard cet automne, le moment est tout indiqué pour que le Canada se concentre sur l’amélioration des relations commerciales avec l’une des plus grandes économies au monde, selon un nouveau rapport publié par la Chambre de commerce du Canada.

« Les échanges commerciaux entre la Chine et le Canada ont plus que quadruplé au cours des quinze dernières années, mais les entreprises canadiennes se heurtent toujours à de multiples obstacles quand vient le temps d’accéder aux marchés chinois », a affirmé l’honorable Perrin Beatty, président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Canada.

Le rapport « Liste de contrôle du milieu des affaires canadien pour l’avancement des négociations commerciales avec la Chine » présente les conditions gagnantes qui doivent être en place afin que le Canada puisse s’engager dans des discussions sur un accord commercial avec la Chine, et met de l’avant un moyen de composer avec la complexité que présentent les échanges avec une des économies mondiales dont la croissance est la plus fulgurante. 

« La conclusion d’un accord commercial avec la Chine pourrait améliorer le produit intérieur brut du Canada de 7,8 milliards de dollars d’ici 2030 et générer 25 000 nouveaux emplois, mais le Canada n’a pas les moyens d’attendre. Les décideurs devraient s’employer à lever les restrictions, comme l’accès réciproque au marché, et se concentrer sur la complexité de faire des affaires en Chine et les obstacles réglementaires ici au pays », a affirmé M. Beatty.

Le rapport « Liste de contrôle du milieu des affaires canadien pour l’avancement des négociations commerciales avec la Chine » relève les domaines dans lesquels le Canada peut établir des partenariats avec la Chine et répondre aux besoins propres à son marché, particulièrement dans des secteurs comme l’agriculture et les énergies propres. Le rapport émet de nombreuses recommandations, allant de l’élaboration d’une stratégie nationale à l’expansion de la capacité du Canada à répondre à la demande chinoise.

La Chambre de commerce du Canada est la connexion vitale entre les entreprises et le gouvernement fédéral. Elle aide à façonner les politiques publiques et la prise de décision à l’avantage des entreprises, des communautés et des familles à travers le Canada, avec un réseau de plus de 450 chambres de commerce et bureaux de commerce qui représentent 200 000 entreprises de toutes les tailles dans tous les secteurs de l’économie et dans toutes les régions. Suivez-nous sur Twitter @CdnChamberofCom.

                                                                        – 30–

Renseignements : 

Guillaum W. Dubreuil
Directeur, Affaires publiques et relations avec les médias
La Chambre de commerce du Canada
613 797-1860
gdubreuil@chamber.ca