Main Menu
Page Menu

Ottawa, le 25 juillet - Assurer la compétitivité du secteur des affaires du Canada tout en luttant contre les changements climatiques nécessitera que les gouvernements et le secteur privé collaborent étroitement, sinon nous risquons de perdre sur les deux fronts, disent la Chambre de commerce du Canada et les chambres de commerce de toutes les provinces et territoires dans une lettre envoyée au Premier ministre du Canada et aux Premiers ministres provinciaux et territoriaux aujourd’hui.  

« Il ne fait aucun doute que le coût de faire des affaires au Canada est en hausse, que ce soit par les taxes qui augmentent, la croissance des cotisations aux régimes de retraite ou les frais d’électricité toujours plus dispendieux. Alors que les entreprises veulent faire leur part pour combattre les changements climatiques, ajouter des coûts supplémentaires sans couper ailleurs ne fait que miner leur capacité de croissance. Nous perdons actuellement du terrain vis-à-vis nos compétiteurs des États-Unis, tandis que leur administration propose de réduire les taxes et les réglementations nuisibles. Si nous ne donnons pas un peu d’espace à respirer à nos entreprises, plusieurs étoufferont sous peu, » a dit l’hon. Perrin Beatty, Président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Canada.

La Chambre de commerce du Canada et ses membres comprennent la nécessité de passer à l’action pour contrer les changements climatiques et nous appuyons les mesures en vue d’orienter le Canada vers une économie à faible consommation de carbone. Les entreprises acceptent même que cette transition entraîne une augmentation du coût de la conduite des affaires. Cependant, un désavantage dans un secteur pourrait être contrebalancé par un avantage dans un autre, comme c’est le cas par exemple, lorsque les frais de main-d’œuvre élevés sont contrebalancés par les avantages d’une main-d’œuvre hautement productive.  La lettre envoyée au Premier ministre Trudeau et aux Premiers ministres des provinces et territoires identifie d’ailleurs plusieurs secteurs où il serait possible pour les gouvernements de tous les niveaux d’augmenter la capacité de rivaliser des entreprises, tout en atteignant nos cibles en matière de lutte aux changements climatiques.

« La lutte aux changements climatiques est la responsabilité de tous, et les entreprises acceptent leurs obligations en la matière. Cependant, tous les niveaux de gouvernement doivent comprendre que la capacité de payer du secteur des affaires a des limites. Les mesures qui auront le plus d’impact sur les changements climatiques doivent être mises en place d’une façon qui supporte l’économie canadienne. Par exemple, les redevances sur le prix du carbone doivent servir à la recherche et aux développements de nouvelles technologies plus vertes, ou à réduire d’autres taxes. Elles ne doivent pas simplement aller dans les coffres de l’État, » a dit M. Beatty.

« Depuis 2011, la Chambre de commerce du Canada supporte l’imposition d’un prix sur le carbone, puisqu’il s’agit du moyen le plus efficace de réduire les émissions de CO₂. Pour que cette mesure fonctionne, cependant, il faut que le prix puisse être réellement dicté par le marché, et non pas accablé de réglementation sur réglementation qui engouffre les entreprises. Les gouvernements de tous les paliers doivent comprendre que de rajouter des coûts supplémentaires et des nouveaux systèmes de contrôles sans en éliminer d’autres fera fuir les capitaux et élimineront des emplois, » a dit M. Beatty.

Lisez une copie de la lettre.

--

Association de gens d’affaires la plus importante et influente du Canada, la Chambre de commerce du Canada assure la liaison entre les entreprises et le gouvernement fédéral. Elle contribue à l’élaboration de politiques publiques et au processus décisionnel au profit des entreprises, des collectivités et des familles du Canada et peut compter sur un réseau de plus de 450 chambres de commerce représentant 200 000 entreprises de toutes tailles, actives dans tous les secteurs d’activité dans chaque région du pays.

 

– 30–

 

Renseignements :

Guillaum Dubreuil
Directueur, Affaires publiques et relations auprès les médias
613.797.1860
gdubreuil@chamber.ca