Main Menu
Page Menu

Ottawa, le 1er juin 2017 — La Chambre de commerce du Canada tient une conférence, Nouvelle ère de sécurité : Innover pour mieux desservir, sur la nécessité de maintenir les services de police canadiens durables et d’examiner comment cela peut être réalisé grâce à des partenariats public-privé avec des entreprises de sécurité privées.

« Les coûts pour les services de police augmentent et, malheureusement, cela crée une pression fiscale exceptionnelle pour tous », a déclaré l’hon. Perrin Beatty, président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Canada. « Ce chemin actuel est insoutenable. Nous devons trouver une solution afin de garder les Canadiens en sécurité avec des coûts faciles à gérer. Les partenariats public-privé sont un moyen viable de le faire. »

À l’heure actuelle, les policiers sont tenus d’accomplir des tâches pour lesquelles leur formation n’est pas requise, comme les services et les transports des détenus, la gestion du trafic et le soutien administratif. Avoir les entreprises de sécurité privées pour effectuer des services de soutien à la police permettrait aux policiers de se concentrer sur des tâches qui nécessitent leur formation spécialisée.

« Permettre à un gardien de sécurité privé de gérer les fonctions de routine libérerait un agent de police pour accomplir les tâches spécialisées pour lesquelles ils sont formés », a déclaré M. Beatty. « Ce ne serait pas seulement une solution économique, mais créerait une force policière plus efficace, motivée, dédiée à la prévention et à l’enquête sur les crimes, et à la sécurité du public ».

Le secteur de la sécurité privée est soumis à des règles et à une surveillance strictes. Il existe maintenant plus de 140 000 gardes sous licence disponibles. Selon l’Institut économique de Montréal, avoir des tâches de soutien de la police exercées par le secteur privé pourrait générer des économies substantielles, avec des estimations de plus de 50 %.

« Le moment est venu d’examiner nos politiques actuelles et de faire un effort concerté pour les améliorer », a déclaré M. Beatty. « Le secteur privé peut offrir un large éventail de ressources pour aider nos forces policières à protéger nos villes et nos citoyens. Nous devrions examiner de près toute solution qui permettrait aux policiers de plus de temps et de liberté d’utiliser leur ensemble de compétences spécialisées. »


La Chambre de commerce du Canada est le lien vital entre les entreprises et le gouvernement fédéral. Il contribue à façonner les politiques publiques et la prise de décision au profit des entreprises, des collectivités et des familles à travers le Canada avec un réseau de plus de 450 chambres de commerce, ce qui représente 200 000 entreprises de toutes tailles dans tous les secteurs de l’économie et dans toutes les régions. Suivez-nous sur Twitter à @CdnChamberofCom.

– 30 –

Personne-ressource :

Guillaum Dubreuil
Directeur, Affaires publiques et relations auprès des médias
La Chambre de commerce du Canada
613.797.1860
gdubreuil@chamber.ca