Main Menu
Page Menu

Ottawa, le 22 mars 2016— Ottawa doit se concentrer sur les investissements qui permettront une croissance économique à long terme, dit la Chambre de commerce du Canada.

« Bien réalisé, l’engagement du gouvernement à bâtir des infrastructures peut être un investissement pour le futur. Cependant, chaque dollar qu’on dépense est emprunté, et on ne peut se permettre de le gaspiller», explique l’hon. Perrin Beatty, président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Canada. « Le gouvernement doit se concentrer sur les projets d’envergure qui sauront le mieux profiter à l’économie du Canada : des infrastructures permettant le commerce international et les mesures qui vont supporter notre secteur des ressources naturelles et notre secteur manufacturier. Nous espérons voir plus de mesures concrètes dans la seconde phase du plan d’infrastructures.»

La Chambre de commerce du Canada accueille favorablement les mesures qui adressent des points soulevés dans le rapport sur les 10 barrières à la compétitivité du Canada. L’implémentation d’une stratégie de l’innovation, les investissements en recherche et développement dans les universités canadiennes, l’accent mis sur la formation et le support annoncé aux centres d’innovation et aux incubateurs d’entreprises assureront que les compagnies canadiennes auront les outils nécessaires pour rapidement devenir des chefs de file mondiaux.

Sur le sujet des technologies propres, la Chambre de commerce du Canada encourage le gouvernement à profiter des projets déjà sous développement. « Le fait que l’économie du Canada soit largement basée sur les ressources naturelles en fait un centre d’innovation idéal pour le développement de technologies vertes et propres, ce qui peut contribuer à nettoyer la planète tout en rendant l’économie plus compétitive, » a expliqué M. Beatty. « Les entreprises canadiennes sont devenues des experts dans la création de mesures et de technologies qui nous permettront de développer nos ressources naturelles de façon responsable et sécuritaire. Le gouvernement doit travailler avec le secteur privé pour supporter les innovations en développement. » 

Les annonces sur le tourisme sont aussi très positives. « Il n’y a pas une seule région, une ville ou un village qui ne profite pas du tourisme. Le 50 millions $ annoncé pour promouvoir le Canada comme destination touristique est positif et générera des retombées dans les communautés partout au pays, » ajouta M. Beatty.

La Chambre de commerce du Canada s’inquiète cependant de la taille du déficit et du plan de retour à l’équilibre budgétaire. « Mettre de l’argent sur notre carte de crédit collective peut s’avérer acceptable, tant et aussi longtemps qu’on a un plan solide pour éliminer cette dette. Nous ne pouvons nous permettre de dépenser maintenant et envoyer la facture à nos enfants. Nous demandons au gouvernement de maintenir leur promesse d’équilibrer le budget pendant ce mandat, » a poursuivi M. Beatty.

La Chambre de commerce du Canada est aussi déçue du fait que le gouvernement a repoussé l’engagement de réduire le taux d’imposition des petites entreprises. Il faut aussi se questionner sur la possibilité d’augmenter les cotisations au Régime de pensions du Canada. Alors que les entreprises sont déjà en difficulté, ces pressions accrues pourraient ralentir la création d’emplois et l’investissement.

« Nous allons étroitement surveiller le gouvernement. En prenant les bonnes décisions, Ottawa peut supporter la croissance des entreprises et rendre le Canada plus compétitif. En prenant les mauvaises décisions, le déficit pourrait exploser et handicaper notre compétitivité. La communauté d’affaires est prête à travailler avec le gouvernement pour s’assurer que le Canada prend la voie de la prospérité, » a conclu M. Beatty.

Consultez notre bulletin.

 

--
 

À propos de la Chambre de commerce du Canada

Association de gens d’affaires la plus importante et influente du Canada, la Chambre de commerce du Canada assure la liaison entre les entreprises et le gouvernement fédéral. Elle contribue à l’élaboration de politiques publiques et au processus décisionnel au profit des entreprises, des collectivités et des familles du Canada et peut compter sur un réseau de plus de 450 chambres de commerce représentant 200 000 entreprises de toutes tailles, actives dans tous les secteurs d’activité dans chaque région du pays. Pour plus d’information, vous pouvez consulter le site au www.chamber.caChamber.ca ou nous suivre sur Twitter @CdnChamberofCom.

 

                                                            – 30–

 

Renseignements :
 
Guillaum Dubreuil
Directeur, Affaires publiques et relations avec les médias
La Chambre de commerce du Canada
Tél. :613.797.1860
gdubreuil@chamber.ca
Chamber.ca