Main Menu
Page Menu

Toronto, le 27 août 2015 – L’économie du Canada dépend en grande partie sur le commerce international et il est essentiel que les entreprises de partout au pays puissent amener leurs produits aux marchés. Ce matin, lors d’une conférence de presse tenue près de la structure vieillissante de l’autoroute Gardiner en plein cœur de Toronto, la Chambre de commerce du Canada, la Chambre de commerce de l’Ontario et le Toronto Region Board of Trade ont envoyé un message clair aux partis fédéraux en campagne : le prochain gouvernement fédéral doit avoir une vision limpide sur le commerce international qui inclut d’importants investissements en infrastructure.

Au fur et à mesure que le Canada progresse vers ses objectifs commerciaux, les politiques publiques visant à aider les entreprises à accéder aux marchés internationaux gagnent en importance. En particulier, les atouts publics du Canada, tels que les aéroports, les ports, les routes, les systèmes de support marins et plusieurs autres nécessitent des fonds supplémentaires et une vision stratégique.

« Il faut commencer par ratifier l’entente de libre-échange avec l’Europe, puis conclure un partenariat Transpacifique positif. Ces ententes de libre-échange sont indispensables et contribueront à positionner le Canada comme joueur important du commerce international. Il faut donc que nos infrastructures soient capables de répondre aux besoins d’aujourd’hui et de demain, alors que les tendances d’exportations changent. Le prochain gouvernement fédéral a la responsabilité de prendre les décisions qui permettront de bâtir un Canada gagnant » explique l’hon. Perrin Beatty, président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Canada.

« Des infrastructures modernes sont essentielles afin de supporter la croissance économique, augmenter la productivité et renforcer la compétitivité de l’Ontario. Pourtant, l’Ontario accuse un retard important en investissements structuraux. Il faut que le prochain gouvernement fédéral corrige cette situation au plus vite » a dit Allan O’Dette, président et chef de la direction de la Chambre de commerce de l’Ontario.

« Les emplois et la prospérité du Canada dépendent du succès de nos plus grandes régions métropolitaines. Pour connaitre plus de succès à l’international, nos centres urbains – dont Toronto qui génère 20% du PIB du Canada – requirent plus d’investissements en transport urbain et en infrastructures de commerce international. Nous nous tournons vers les partis fédéraux afin qu’ils dévoilent leurs plans pour supporter la croissance de nos villes, » a affirmé Janet De Silva, présidente et chef de la direction du Toronto Region Board of Trade.

Les exports commerciaux représentent plus de 45% du PIB du Canada et approximativement un emploi sur deux au pays est relié au commerce international.

-30-

Les demandes médias peuvent être adressées ici :

Chambre de commerce du Canada
Guillaum Dubreuil
Directeur principal, Affaires publiques et relations avec les médias
613.797.1860
gdubreuil@chamber.ca

Chambre de commerce de l’Ontario
Michelle Kelly
Conseillère principale aux communications
416.482.5222 poste 2410
michellekelly@occ.ca

Toronto Region Board of Trade
Matthew Kofsky
Directeur principal, Affaires publiques
Toronto Region Board of Trade
416.862.4558
mkofsky@bot.com