Main Menu
Page Menu

Ottawa, le 17 septembre 2013 – A l’heure actuelle, les produits énergétiques canadiens n’arrivent pas à accéder aux marchés mondiaux. Dans un rapport publié aujourd’hui, la Chambre de commerce du Canada met l’accent sur le fait que le manque d’infrastructures empêche les Canadiens de maximiser leurs avantages potentiels sur les marchés énergétiques. Intitulé 50 millions de dollars par jour, le rapport présente cette situation qui nous coûte des millions de dollars tous les jours et répertorie les énormes pertes que connaît le Canada. En raison du déclin de la demande américaine, le rapport nous met en garde : ce n’est qu’une question de temps avant que cette situation nuise véritablement à l’économie canadienne.

« Il est vrai que l’échec du Canada à diversifier son marché énergétique laisse sur la table des millions de dollars tous les jours, a déclaré Perrin Beatty, président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Canada. Nous en sommes à un moment crucial. Des millions d’emplois, de revenus fiscaux et d’autres avantages économiques sont en jeu pour leCanada. L’inaction coûte très cher. »

Ce que signifient 50 millions de dollars par jour pour le Canada

  • En une journée, 50 millions de dollars pourraient servir à payer le Complexe sportif de Saint‑Laurent à Montréal (43 millions).
  • En deux jours, 50 millions pourraient servir à payer les dépenses annuelles de fournitures médicales, de laboratoire et de médicaments de l’Hospital for Sick Children de Toronto (72 millions en 2013).
  • En trois jours, 50 millions pourraient servir à couvrir le financement annuel de la Stratégie des partenariats de lutte contre l’itinérance du gouvernement fédéral (119 millions par année).

 

Le pétrole et le gaz, leur transport ainsi que leurs répercussions environnementales et sociales constituent l’un des débats politiques les plus urgents des dernières années. Le rapport expose les principaux faits que tous les Canadiens doivent comprendre sur la question. Il est grand temps de tenir une discussion équilibrée sur ce que signifie être un pays riche en énergie au xxie siècle. Le manque d’accès fiables aux voies maritimes pour le pétrole et le gaz ainsi que ses effets connexes sur l’économie canadienne représentent un obstacle important à la compétitivité, ce qui entraîne des conséquences négatives pour le pays.

« Il n’est pas facile d’établir un équilibre entre l’apport indispensable du pétrole et du gaz à notre niveau de vie et la responsabilité environnementale et sociale. Les décisions sur l’avenir de Keystone XL, le transport pétrolier ferroviaire, les gazoducs est-ouest, notamment, illustrent en partie les décisions difficiles auxquelles nous faisons face. Nos choix façonneront notre économie pendant les années à venir », a conclu M. Beatty.

Association de gens d’affaires la plus importante et influente du Canada, la Chambre de commerce du Canada assure la liaison entre les entreprises et le gouvernement fédéral. Elle contribue à l’élaboration de politiques publiques et au processus décisionnel au profit des entreprises, des collectivités et des familles du Canada et peut compter sur un réseau de plus de 450 chambres de commerce représentant 200 000 entreprises de toutes tailles, actives dans tous les secteurs d’activité dans chaque région du pays. Suivez nous sur Twitter @CdnChamberofCom.