Main Menu
Page Menu

Ottawa, le 23 janvier 2013 – Dans un rapport émis aujourd’hui, L’électricité au Canada : Investir intelligemment pour dynamiser la compétitivité future, la Chambre de commerce du Canada souligne qu’à mesure que le Canada continue de prendre sa place à titre de producteur d’énergie responsable, le produit d’une de ses richesses naturelles importantes — l’électricité — et le secteur responsable de sa production, de son transport et de sa distribution joueront un rôle considérable sur le plan de l’avenir énergétique du Canada.

Le secteur canadien de l’électricité s’engage dans une période de transition de plusieurs décennies où la production thermique dérivée des combustibles fossiles fera place à un réseau électrique qui privilégie massivement les sources d’électricité à émissions nulles et renouvelables.

« La répartition des investissements requis de presque 350 milliards de dollars dans le réseau électrique du Canada sera déterminée par les prévisions de la demande, par la réglementation de l’environnement et d’autres secteurs, par les pressions publiques et la disponibilité des capitaux. Le secteur de l’électricité du Canada est donc au début d’une période de plusieurs décennies pendant laquelle la production thermique à émissions élevées dérivée des combustibles fossiles fera graduellement place à des sources d’électricité à émissions faibles ou nulles. Ces décisions de remplacement représentent un tournant majeur pour le secteur canadien de l’électricité. » A dit Perrin Beatty, Président et Chef de la direction de la Chambre de commerce du Canada.

Au cours des prochaines décennies, la fin de la durée économique d’une grande partie du parc de centrales à combustibles fossiles approchera, entraînant la nécessité de les remplacer et créant des occasions d’investir dans des solutions de rechange plus efficaces en carbone. Bien qu’il n’y ait pas actuellement de motifs commerciaux et économiques pour construire un réseau de transport est-ouest, il est évident qu’un tel réseau pourrait servir de catalyseur de l’aménagement hydroélectrique et de l’abandon graduel de la production thermique d’électricité. Le premier pas dans cette direction consiste à terminer le chapitre sur l’énergie de l’Accord sur le commerce intérieur.

« Le Canada doit investir fortement dans la remise en état et la construction d’infrastructures afin de maintenir la fiabilité du réseau », a affirmé Jim Burpee, président et chef de la direction de l’Association canadienne de l’électricité. « Une démarche pancanadienne en matière d’énergie permettrait d’appuyer la collaboration entre les provinces dans certaines zones et d’encourager le développement du réseau intelligent, la production d’énergie renouvelable, l’établissement de normes harmonisées en matière d’efficacité énergétique et la mise sur pied d’infrastructures pour véhicules électriques. Bien que les provinces aient toujours abordé séparément leur réseau électrique et leur approvisionnement en électricité, il existe des occasions d’intensifier la collaboration entre les provinces afin de mettre en place un réseau électrique plus efficient, durable et abordable pour les Canadiens. »

À mesure que la tendance à la prise en compte des coûts environnementaux et sociaux du développement énergétique gagne du terrain, il est possible de conserver l’avantage concurrentiel que le Canada a obtenu d’une énergie abondante, fiable et peu coûteuse en choisissant des investissements qui favorisent cette transition visant à abandonner graduellement la production thermique dérivée des combustibles fossiles. Afin de soutenir la transition au fil du temps, il faudra investir aussi bien dans les « muscles » (capacité et infrastructures nouvelles) que dans l’intelligence (mise à niveau technologique des infrastructures existantes).

– 30–

Association de gens d’affaires la plus importante et influente du Canada, la Chambre de commerce du Canada assure la liaison entre les entreprises et le gouvernement fédéral. Elle contribue à l’élaboration de politiques publiques et au processus décisionnel au profit des entreprises, des collectivités et des familles du Canada et peut compter sur un réseau de plus de 420 chambres de commerce représentant 192 000 entreprises de toutes tailles, actives dans tous les secteurs d’activité dans chaque région du pays. Suivez nous sur Twitter @CdnChamberofCom.

Renseignements:
Émilie S. Potvin
Affaires publiques et relations auprès des médias
Bureau : 613.238.4000 poste 231
Cellulaire : 613.797.1860
epotvin@chamber.ca