Main Menu
Page Menu

Au cours de la prochaine année, de nouveaux investissements massifs viendront au Canada sous forme d’infrastructure numérique, des réseaux mobiles pour relier les Canadiens à la 5G, la prochaine génération de services cellulaires. Nous croyons que les gouvernements devraient ouvrir la voie à un Canada branché en réduisant au minimum les obstacles aux affaires afin d’offrir un meilleur service aux consommateurs à un prix moindre. 

À l’heure actuelle, les entreprises de télécommunications canadiennes paient des prix parmi les plus élevés au monde pour les licences de spectre. Le spectre est la bande de fréquences radio que les réseaux mobiles utilisent pour fournir des services. Le spectre est une ressource publique limitée que les gouvernements utilisent pour générer des revenus pour le bien public, essentiellement une taxe que les fournisseurs de télécommunications paient pour utiliser les fréquences large bande. Le coût de cette taxe est ultimement payé par les consommateurs sous forme de frais d’accès.

Selon une étude de la GSMA (Global System for Mobile Communications Association), les prix élevés du spectre augmentent les prix de détail, réduisent la vitesse du réseau et retardent le déploiement de la couverture pour les populations suburbaines et rurales. La baisse des prix du spectre se traduirait par une augmentation du nombre d’abonnés des zones rurales et suburbaines, une baisse des prix et une augmentation de la vitesse de téléchargement.

Un meilleur accès à un meilleur service, plus rapide? Lisez notre proposition, Canada connecté – Accélérer le déploiement du réseau 5G, pour en savoir plus.