Main Menu
Page Menu

Dans ce numéro de 5 minutes pour les affaires, nous passons en revue les efforts que le gouvernement canadien déploie pour résoudre le problème de la compétitivité du pays sur le plan réglementaire, à la suite du dépôt du budget fédéral le mois dernier. Nous abordons également les points à retenir pour les entreprises canadiennes.

« Une promesse est une dette impayée », a dit le poète Robert W. Service. Même si le gouvernement fédéral reconnaît l’existence des problèmes réglementaires et qu’il s’est engagé à les régler, bon nombre d’organismes de réglementation ne se sont pas encore attelés à la tâche.

Bien qu’il soit difficile de défendre de façon crédible notre régime fiscal complètement désuet, le ministre Morneau avait raison de dire que notre système de réglementation a placé le pays dans une position de faiblesse.

Nous continuons néanmoins d’espérer que, dans la foulée des élections à venir, les partis politiques fédéraux se positionnent de façon à commencer à travailler avec le milieu des affaires en vue d’éliminer nos propres obstacles, systémiques et éternels, à la croissance économique.

Pour en savoir plus, lisez le numéro d’avril de 5 minutes pour les affaires intitulé Réforme de la réglementation : le bon, le mauvais et le moche.

Post a comment