Main Menu
Page Menu

Le Canada compte plus de un million de femmes qui travaillent à leur compte, et ce chiffre est en croissance. Ce sont donc des entreprises dirigées par des femmes qui détiennent la clé pour renforcer la compétitivité du pays et l’ensemble de l’économie. Malgré la hausse du nombre d’entrepreneures, les femmes ne représentent qu’environ 33 % de tous les travailleurs autonomes. En cette Journée internationale des femmes, nous souhaitons attirer l’attention sur l’impératif de la parité entre les femmes et les hommes en milieu de travail pour ouvrir véritablement les portes de la prospérité pour tous.

Toutefois, nous ne pouvons nous empêcher de nous demander si nous faisons vraiment tout ce qu’il faut pour atteindre cette parité et être les meilleurs au travail. En effet, selon les constatations de Statistique Canada, en moyenne, les femmes employées à temps plein gagnent environ 10 % de moins que les hommes. Par ailleurs, si les femmes représentent près de la moitié de la population active, 45 % des femmes employées exercent l’une des 20 professions les moins bien rémunérées.

« Après avoir atteint cible 40% femmes au conseils des entreprises françaises, nouvelle loi en France pour que toutes entreprises 1000 + employés publient l’écart salaires hommes/femmes avec un plan sur 3 ans pour effacer les écarts. Les plus petites entreprises suivront. Chaque entreprise canadienne fait elle sa part pour atteindre di  versité et parité? » a affirmé Christiane Bergevin, présidente sortante du conseil d’administration de la Chambre de commerce du Canada.

Il est temps que les Canadiens et les Canadiennes considèrent que la parité au travail n’est pas un enjeu féminin, mais bien un enjeu d’affaires. Un milieu de travail paritaire en est un de pensée créative, d’innovation et de résolution de problèmes qui, en définitive, offre aux entreprises un avantage concurrentiel.

Nous sommes passés de l’objectif à l’action en mettant en œuvre des politiques d’inclusion et de diversité au sein de notre conseil d’administration et de l’ensemble de la Chambre. Ces politiques visent à encourager les différences individuelles et la contribution de tous les membres de l’équipe afin que la Chambre bénéficie de tous les talents. Notre politique prévoit notamment que le conseil et l’équipe de la haute direction ne comptent pas moins de 40 % de femmes et pas moins de 40 % d’hommes.

Les entreprises dont la main-d’œuvre est paritaire affichent un rendement supérieur, tout en soutenant une vision économique qui offre des possibilités et la prospérité pour tous. Pour en apprendre davantage sur l’amélioration de la parité hommes-femmes en milieu de travail, cliquez ici.

Post a comment