Main Menu
Page Menu

Qu’il s’agisse de drones ou de véhicules automatisés, les technologies transforment non seulement nos vies personnelles, mais aussi le secteur canadien des ressources. Dans l’industrie minière seulement, les véhicules autonomes, les données aériennes obtenues de drones et le recours aux capteurs IdO permettent d’améliorer les activités quotidiennes et la sécurité en général. À elles seules, ces technologies pourraient contribuer à amener nos pratiques écologiques à un calibre mondial ainsi qu’à attirer les investissements étrangers, améliorant au bout du compte la compétitivité de l’industrie minière canadienne.

Cela dit, il faudra relever des défis pour numériser le secteur minier d’ici. Le Canada doit favoriser un environnement réglementaire capable de faciliter l’intégration de nouvelles technologies, sinon nous empêchons les entreprises du secteur des ressources d’exploiter pleinement toutes les possibilités. Pour réussir l’intégration de technologies de pointe, il faut avoir une très bonne idée des avantages et des défis que pourraient présenter les sites d’exploitation minière automatisés, d’autant plus que beaucoup de nos mines se situent dans des collectivités éloignées où les infrastructures sont limitées et les conditions, difficiles.

Tout cela nous amène à nous poser la question suivante : l’industrie minière sera-t-elle en mesure de percer le secret de toutes ces nouvelles technologies ? Hier, nous avons tenu une table ronde avec des dirigeants clés du secteur des ressources uniquement pour y répondre. Nous continuerons de scruter le sujet afin de mieux intervenir en faveur d’un plan d’infrastructures comprenant une stratégie qui veillera à ce que nos mines soient capables d’incorporer des technologies connectées et automatisées au cours des cinq prochaines années.

Pour en savoir plus sur nos interventions dans le secteur des ressources, cliquez ici.