Main Menu
Page Menu

Vous souvenez-vous de l’époque où l’on sauvegardait les fichiers de travail importants sur une disquette, et non dans le nuage ? Sinon des factures payées par la poste, et non instantanément par une simple pression de bouton sur votre téléphone intelligent ? Beaucoup de choses ont changé au cours des dernières décennies, mais, malheureusement, on ne peut pas en dire autant de la fiscalité canadienne. La dernière fois que le Canada a entrepris un examen complet de son régime fiscal, l’humanité n’avait pas encore posé le pied sur la Lune.

C’est du pareil au même depuis cinq décennies. Tout le monde sait que personne n’aime le fisc, mais cela ne veut pas dire qu’il faille l’ignorer. Le Canada a le choix, soit de suivre le rythme rapide du changement, soit de se laisser distance.

Aujourd’hui plus que jamais, il est primordial de reconnaître qu’un régime fiscal moderne peut s’avérer un élément clé de l’innovation en entreprise et de la croissance économique au Canada. Alors, que faut-il changer ? Comment ? Peut-être plus important encore, pourquoi notre régime fiscal fédéral arrive-t-il au 41e rang en ce qui concerne le temps nécessaire pour préparer et payer ses impôts ? Nous abordons toutes ces questions et d’autres encore dans notre dernier rapport, intitulé 50 ans de modifications éparses : modernisation du régime fiscal du Canada.

Vous pouvez également lire la publication de ce mois-ci de 5 minutes pour les affaires pour en savoir plus sur les avantages d’une commission royale d’enquête sur la fiscalité. C’est le moment de braquer les feux de l’actualité sur la période des impôts plutôt que d’en avoir peur.

Post a comment