Main Menu
Page Menu

Au cours des derniers mois, nous avons demandé à nos membres ce qu’ils pensaient d’un régime national d’assurance-médicaments. Le constat général est sans équivoque : les employeurs conviennent qu’un tel régime devrait placer la barre plus haut pour le bien de la population canadienne et améliorer les résultats en santé.

Les employeurs croient fermement en la valeur typiquement canadienne qui veut que chaque personne au pays puisse accéder aux médicaments dont elle a besoin. Toutefois, le fait est que la plupart des Canadiens sont d’avis que le système actuel fonctionne bien et sont satisfaits de leur présente couverture.

En effet, 86 % des Canadiens estiment que leur assurance privée ou collective rend les médicaments abordables et 82 % sont satisfaits de la gamme de médicaments couverts. Dans l’ensemble, 77 % des Canadiens disent que les médicaments dont ils ont besoin sont abordables ou « assez abordables ». Parmi les Canadiens ayant reçu une ordonnance au cours des six mois précédents, moins de 1 % ont indiqué qu’ils n’avaient pas pris le médicament tel qu’il leur avait été prescrit en raison de son coût.

Environ 10 % des Canadiens ne sont pas du tout ou pas assez assurés. Enfin, 75 % des Canadiens sont d’avis qu’il est assez ou très important que « le gouvernement ne dépense pas pour les personnes qui bénéficient déjà d’une assurance-médicaments ». Nos membres s’entendent pour dire qu’il n’est pas prudent sur le plan financier d’augmenter la dette du secteur public pour un système coûteux à payeur unique alors que le système existant satisfait la plupart des Canadiens.

Nous estimons qu’un régime national d’assurance-médicaments devrait fournir la couverture la plus appropriée à ceux et celles qui en ont besoin. Un tel régime devrait faire en sorte que les Canadiens aient accès aux médicaments et aux technologies de la santé les meilleurs et les plus novateurs qui soient. Le plus important peut-être, en ce qui concerne les résultats de santé des Canadiens, est de nous assurer que la mise en œuvre d’un régime national d’assurance-médicaments n’aurait pas pour effet de réduire la couverture dont jouissent la plupart des Canadiens dans le cadre du système actuel ou de la réduire au plus petit dénominateur commun. Si le gouvernement va de l’avant avec un régime national d’assurance-médicaments, ce régime doit donner aux Canadiens un avantage par rapport à ce qu’offre le système actuel.

Pour lire la réponse intégrale à la consultation concernant le régime national d’assurance-médicaments, cliquez ici.


Publié tel que sur le blogue LillyPadCA de Lilly Canada.

Post a comment