Main Menu
Page Menu

2018 a été une année occupée pour les entreprises canadiennes et le commerce international. De multiples évènements se sont produits près de chez nous et ailleurs dans le monde et qui ont eu un impact important pour les exportateurs canadiens. La Chambre de commerce du Canada vous présente les dix principaux histoires commerciaux canadiens de cette année.

  1. La renégociation de l’Accord de libre-échange nord-américain (ALENA) a connu des hauts et des bas pour les entreprises canadiennes et nous avons conclu l’Accord Canada-États-Unis-Mexique (ACEUM). Même s’il n’est pas parfait, l’accord a offert du concret aux membres de la Chambre de commerce du Canada dans certains des secteurs les plus essentiels.

  2. Même si l’ACEUM a été conclu, ce n’est pas encore mission accomplie. Les tarifs douaniers américains injustifiés sur les exportations d’acier et d’aluminium canadien continuent d’être un problème pour les entreprises canadiennes. Les exportations canadiennes ne sont pas une menace à la sécurité nationale et ces tarifs douaniers ne font que nuire à la compétitivité nord-américaine.  

  3. Le Canada a aussi débuté des négociations avec le Mercosur cette année. Il comprend deux pays du G20 : l’Argentine et le Brésil. Ce bloc offre d’autres opportunités pour les entreprises canadiennes d’étendre leurs occasions d’exportation.

  4. Les entreprises canadiennes sont parvenues cette année à ratifier l’Accord de Partenariat transpacifique global et progressiste (PTPGP). Cela ouvrira des marchés dans la région Asie-Pacifique en expansion et assurera un meilleur accès au Japon.

  5. En s’appuyant sur notre accès au PTPGP, le gouvernement fédéral a lancé des pourparlers exploratoires sur le commerce avec le bloc de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN). Cette initiative renforcerait les opportunités d’exportation des entreprises canadiennes dans la région. Nous avons préconisé ce partenariat en 2018 ; cliquez ici pour consulter notre soumission.

  6. Concernant l’Europe, cette année a été marquée par le premier anniversaire de l’entrée en vigueur de l’Accord économique et commercial global entre le Canada et l’Union européenne (AECG). Les exportations des entreprises canadiennes vers l’Union européenne ont augmenté, mais notre objectif est d’aider encore plus d’entreprises à profiter de l’accord en 2019.

  7. Nous continuons à surveiller les développements en Grande-Bretagne, puisqu’elle est le plus important partenaire commercial du Canada en Europe. Nous avons été heureux de discuter de la transition harmonieuse de l’AECG dans un nouvel accord commercial G.-B.-Canada avec nos membres et Liam Fox, membre du Parlement et Secrétaire d’État pour le commerce international en G.-B.

  8. Le gouvernement fédéral a cette année saisi l’occasion de la réforme de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) avec le ministère à Ottawa. L’OMC est le pilier du système commercial international et une réforme est nécessaire afin de garder le système fonctionnel pour les entreprises canadiennes.

  9. Cette année, nous avons aussi cherché à agir pour réduire les barrières au commerce dans notre pays avec la rencontre des premiers ministres. Malheureusement, nous commerçons encore plus efficacement avec les autres qu’entre nous.

  10. Les Toronto Blue Jays ont échangé Steve Pearce, MVP des séries mondiales.