Main Menu
Page Menu

Au deuxième jour de gains politiques, nous voulons célébrer notre gain fiscal d’une déduction pour amortissement accéléré.

Nous prônons un examen exhaustif du régime fiscal depuis que les États-Unis ont réduit les taux d’imposition applicables aux sociétés et aux particuliers tout en permettant aux sociétés de déduire leurs nouveaux investissements en immobilisations corporelles immédiatement plutôt que par amortissement sur la durée de vie utile desdites immobilisations.

Bien qu’aucune modification des taux d’imposition des sociétés et des particuliers n’ait été annoncée dans la mise à jour économique de l’automne, nous avons néanmoins été heureux de constater que le gouvernement fédéral s’est engagé, dans son Énoncé économique de l’automne 2018, à accélérer les investissements dans le Fonds national des corridors commerciaux. Avant l’annonce, nous avions prôné l’établissement d’une déduction pour amortissement accéléré dans l’optique de créer des conditions favorables à un accroissement des dépenses en capital et à la création de nouveaux emplois pour rendre le Canada encore plus concurrentiel.

Malgré ce gain, les taux d’impôt applicables aux sociétés et aux particuliers n’ont pas été modifiés et nous devrons donc continuer d’exercer des pressions à cet égard. Bien que nous continuions de revendiquer un examen exhaustif du régime fiscal, nous nous rendons compte que ce processus s’inscrit dans un projet plus vaste et à plus long terme. Cependant, nous sommes décidés à revendiquer des changements qui peuvent être mis en œuvre immédiatement et qui peuvent apporter un allégement et une valeur dont les entreprises canadiennes ont grandement besoin, dont la possibilité de déduire leurs dépenses en immobilisations dès l’année au cours de laquelle ces dépenses ont été engagées.

Nous continuerons de faire pression dans ce dossier l’an prochain et avons hâte de partager nos recommandations précises au gouvernement fédéral dans notre rapport sur la compétitivité fiscale qui sera rendu public en janvier 2019.

Post a comment