Main Menu
Page Menu

Syrian Refugees

Au Canada, les chambres de commerce sont bien plus qu’un simple regroupement de gens d’affaires ; elles sont composées d’individus voués au mieux-être de nos collectivités et de notre pays. Les gens d’affaires qui créent des emplois et paient des impôts partout au pays sont au cœur même de la vie des villes et des villages dans lesquels ils et elles exercent leurs activités. Donc, lorsque les circonstances sont telles que leur aide serait d’un grand secours, nos gens sont fiers de tendre la main : cela fait partie de l’esprit canadien.

L’arrivée massive au Canada de réfugiés syriens au cours des semaines et des mois à venir correspond à ce genre de circonstances, où nous pouvons être d’un grand secours en travaillant en partenariat les uns avec les autres pour apporter de l’aide de toutes les façons que nous le pouvons. Un exemple parmi tant d’autres : Hassan Yussuff du Congrès du travail du Canada et moi-même allons coprésider un groupe de travail qui sera chargé de trouver comment les entreprises et les syndicats peuvent travailler ensemble pour aider les nouveaux arrivants à s’intégrer avec succès à l’économie canadienne.

Je sollicite votre soutien dans la réalisation de ce chantier.

Les Canadiens se préparent à accueillir nos nouveaux voisins : un premier groupe de 10 000 réfugiés est attendu d’ici la fin de l’année, suivi d’un autre groupe de 15 000 personnes début 2016. La plupart des collectivités peuvent compter sur des organismes possédant déjà une grande expertise dans l’accueil de nouveaux arrivants, de la fourniture de biens de première nécessité jusqu’à l’aide à se trouver un logement et à s’adapter à leur nouvel environnement. Ces organismes disposent de l’expertise requise ; ce dont ils ont le plus besoin, c’est de l’argent. Je vous invite à contribuer, si vous le pouvez, aux collectes de fonds qui ont lieu dans diverses collectivités d’un bout à l’autre du pays. Cliquez sur ce lien pour savoir où faire un don.

Par ailleurs, tout en s’établissant ici et en faisant leurs premiers pas afin de devenir des Canadiens, ils et elles auront besoin de formation et d’emplois. À cet égard, une des contributions les plus utiles que vous pourriez faire serait d’embaucher un réfugié et d’encourager d’autres entreprises à faire de même.

Tout cela est un bon point de départ, mais vous pourriez faire encore beaucoup plus, que ce soit en offrant gracieusement des services ou en aidant vos employés dans leurs propres initiatives bénévoles. Nous vous invitons d’ailleurs à nous faire part ici des initiatives de votre entreprise afin que nous puissions les partager avec vos homologues partout au pays. Nous vous tiendrons régulièrement au courant des diverses initiatives de la Chambre de commerce du Canada et des autres chambres de commerce du pays ; vous pourrez vous renseigner à ce sujet en consultant la page web spéciale que nous avons créée à cette fin.

Je crois fermement que notre pays bénéficiera grandement de l’apport de ces réfugiés à la culture, aux connaissances, au savoir-faire et à la croissance du Canada. Cependant, en tout premier lieu, il importe que nous les accueillions chaleureusement et les aidions à se sentir à l’aise parmi nous. L’aide et les dons que nous leur offrirons contribueront à atteindre cet objectif.