Main Menu
Page Menu

Commodities

Toute autre mardi, nous publions 5 minutes pour affaires, un bulletin qui traite de divers enjeux économiques, fiscaux ainsi que de politique fiscale que doivent affronter les entreprises canadiennes.

Dans cette édition de 5 minutes pour les affaires, Hendrik Brakel, notre directeur principal, Politiques économiques, financières et fiscales, examine la demande mondiale des ressources naturelles et commente sur la fin…ou non…du super cycle des matières premières.

Un super cycle des matières premières est une période de croissance industrielle et urbaine exceptionnellement forte, durant laquelle la demande de ressources naturelles est supérieure à l’offre, soutenant des décennies de prix élevés. Jusqu’à récemment, les prix des matières premières telles que le pétrole, le maïs et les métaux étaient à la hausse et, à un moment donné, ont même été en plein essor. Avec le ralentissement des marchés émergents, la demande et les prix des matières premières ont chuté, mais cela ne signifie pas que le super cycle des produits de base est terminé. Si nous nous tournons vers 2020, l’Asie émergente devrait croître de 6,5% et l’Amérique latine et l’Afrique progresseront de 3,2% et 6% respectivement. Également, on prévoit que la classe moyenne mondiale atteindra 3,2 milliards de personnes – cela représente beaucoup de consommateurs et une forte demande de matières premières alors que les populations acquièrent plus de richesses.

Alors que les prix se rétabliront sans pour autant atteindre les sommets de 2007, le super cycle des matières premières n’est pas terminé. C’est une bonne nouvelle pour le Canada, car nos producteurs de ressources naturelles comptent parmi les plus efficaces du monde.

Lire 5 minutes pour les affaires.

Pour plus de renseignements, communiquer avec Hendrik Brakel.