Main Menu
Page Menu

  

Le pétrole et son transport font l’objet d’un des débats politiques les plus pressants des dernières années. Afin de protéger notre économie, nous devons prendre une série de décisions sur les infrastructures de transport, sinon nous risquons de miner notre compétitivité.

L’industrie pétrolière, bien qu’elle exerce une grande partie de ses activités en Alberta et en Saskatchewan, touche l’ensemble de l’économie canadienne. Ces retombées économiques générales découlent de l’achat de biens et services d’entreprises établies dans les autres provinces, de l’accroissement des recettes fiscales fédérales et provinciales ainsi que du versement de retenues à la source par les travailleurs des sables bitumineux et des possibilités de placement des caisses de retraite. Il s’agit vraiment de l’intérêt économique du Canada dans son ensemble.

La Colombie-Britannique, le point de passage vers l’Asie, est au cœur de ces discussions. L’enjeu est complexe, et on entend beaucoup d’information contradictoire sur les risques et les avantages. Nous restons persuadés qu’il faut faire plus de place à quelques faits essentiels — cinq en particulier — dans le débat sur le transport maritime du pétrole.

La Chambre de commerce du Canada est déterminée à tenir cette discussion. Les choix que nous faisons maintenant influeront sur notre économie pour les années à venir.

En tant que Canadiens, nous devons tous prendre part à ce débat.

Consultez l'infographie.