Main Menu
Page Menu

Parlement 

Dans son discours du Trône, le gouvernement reconnaît le rôle que les entreprises jouent dans la prospérité économique du Canada et la nécessité d’aborder plusieurs des 10 principaux obstacles à la compétitivité décelés par les membres de la Chambre de commerce du Canada.

Le commerce international est un moteur crucial pour la croissance économique, et la Chambre de commerce du Canada accueille favorablement l’annonce voulant que l’Accord économique et commercial global (AECG) entre le Canada et l’Union européenne soit conclu bientôt. Cet accord avec la plus importante économie du monde ouvrira d’autres possibilités aux exportateurs, fera diminuer les prix pour les consommateurs et favorisera de nouveaux investissements au Canada. Nous espérons que la dynamique engendrée par la signature de cet accord contribuera à faire avancer d’autres importantes discussions commerciales du Canada, y compris avec le Japon, l’Inde, la Corée et les pays du Partenariat transpacifique. En outre, nous veillerons à ce que le gouvernement honore son engagement de présenter de nouvelles mesures visant à aider les entreprises canadiennes à croître sur le plan international.

Le travail de nombreuses entreprises canadiennes est entravé par la non-concordance entre leurs besoins et la main-d’œuvre spécialisée sur le marché. Elles s’attendent à ce que le gouvernement fasse preuve de la souplesse nécessaire quant à la Subvention canadienne pour l’emploi et s’assure qu’elle satisfait les différents besoins régionaux du pays et la capacité des petits employeurs à participer. Nous veillerons également à ce que les mesures du gouvernement visant à garantir que les Canadiens sous-représentés, y compris les Autochtones, les handicapés et les jeunes, reçoivent la formation et les outils dont ils ont besoin pour participer pleinement au milieu du travail. Nos membres sont très perplexes devant les changements déjà apportés au Programme des travailleurs temporaires étrangers et leurs répercussions négatives sur les employeurs dans les collectivités petites et éloignées. Nous surveillerons étroitement tout changement à venir.

Le gouvernement a reconnu que le temps dont nous disposons pour diversifier notre marché de l’énergie est limité et que nous devons aller de l’avant, de façon responsable, en construisant les infrastructures à cet effet. Le retard persistant met en péril des revenus de milliards de dollars qui soutiennent des services qui profitent à tous les Canadiens.

Des infrastructures modernes et efficaces sont essentielles à une économie compétitive. Nous sommes heureux que le gouvernement reconnaisse le besoin de financement à long terme des projets d’infrastructures publiques cruciaux et de son engagement à ce sujet, ce qui permettra d’améliorer la circulation des gens et des biens à l’intérieur du pays et avec les États-Unis.

Nous sommes ravis que le gouvernement ait reconnu la contribution annuelle de 85 milliards de dollars du secteur touristique à notre économie. Nous surveillerons très étroitement si cette reconnaissance sera accompagnée d’actions concrètes à l’égard des principaux leviers stratégiques, y compris soutenir davantage le marketing international, améliorer l’efficacité de notre système de délivrance des visas et réduire les coûts du transport aérien, et ce, afin de permettre au secteur de faire croître encore davantage sa contribution à l’économie du pays.

Les obstacles à la circulation des gens et des biens à l’intérieur duCanadacontinuent de frustrer nos entreprises et empêchent les travailleurs qualifiés de se rendre là où les employeurs en ont besoin. Nous sommes très contents de l’engagement du gouvernement d’améliorer la reconnaissance des compétences dans tout leCanadaet la circulation des travailleurs qualifiés. Nous espérons une action à cet égard et contribuerons à faire avancer cet enjeu le plus rapidement possible.

La Chambre de commerce du Canada et ses membres sont impatients d’obtenir plus de détails concernant les engagements du gouvernement envers ces questions et les autres principaux obstacles à notre compétitivité dans les mesures législatives promises et le budget fédéral de 2014.

Consultez notre liste de réalisations pour les entreprises canadiennes.