Main Menu
Page Menu

Réalisations

Nous existons afin d’assurer à nos entreprises l’accès à la main d’œuvre, aux consommateurs, aux infrastructures, aux capitaux et aux technologies nécessaires pour être concurrentiels et performer sur les marchés intérieurs et mondiaux.

Nous sommes fiers d’avoir été en mesure d’influencer le gouvernement dans l’implantation d’améliorations de politiques publiques, ou d’engager du financement au bénéfice d’entreprises canadiennes.

Ces avancées permettront à des entreprises canadiennes de créer de l’emploi, d’élargir leurs marchés, d’augmenter leur productivité et de générer la richesse nécessaire pour soutenir les familles, les écoles et les programmes sociaux dans leurs communautés

 

Accès à une main-d’œuvre compétente

Gains pour les entreprises

  • 125 millions de dollars pour les Ententes sur le développement du marché du travail et 50 millions pour les Ententes sur le Fonds canadien pour l’emploi. Ces ententes procurent une variété de programmes de formation et d’emplois. 
  • 85.4 millions de dollars sur cinq ans pour soutenir la formation des apprentis en milieu syndical. 
  • 73 millions de dollars sur quatre ans, débutant en 2016-17, pour des partenariats entre l’industrie et les établissements d’enseignement postsecondaires et pour des initiatives de placements coopératifs en vue de soutenir de nouveaux placements coopératifs et des opportunités d’apprentissage intégrés au marché du travail pour les jeunes Canadiens, avec un accent sur des domaines plus en demande tels que la science, la technologie, l’ingénierie, les mathématiques et les affaires. 
  • Selon la Stratégie en matière de compétences mondiales du Canada, le gouvernement créera une norme de deux semaines pour le traitement d’un permis de travail auprès d’Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada tout en ayant une propension vers une norme de deux semaines pour un nouveau processus d’analyse simplifié du marché de l’emploi auprès d’Emploi et Développement social Canada afin d’accélérer le processus d’attraction de travailleurs qualifiés pouvant contribuer au marché de l’emploi canadien. 
  • L’introduction d’une nouvelle exemption de permis de travail pour des mandats de travail de courte durée, soit moins de 30 jours par année, ce qui contribuera à aider les entreprises désireuses de pourvoir des postes de courte durée sans qu’il soit nécessaire de recourir à des processus de demandes coûteux.
  • Le gouvernement a approuvé des changements aux règles du Programme des travailleurs étrangers temporaires afin de permettre à un employeur d’une industrie saisonnière de faire venir un nombre illimité de travailleurs étrangers temporaires, pourvu que la période d’emploi soit inférieure à 180 jours.
  • Le rétablissement des crédits d’impôt relatifs à un fonds de travailleurs pour soutenir « la croissance économique et aider les Canadiens à épargner pour leur retraite ». Les fonds de travailleurs soutiennent le démarrage et le développement d’entreprises innovantes et la création d’emplois bien rémunérés.
  • Le gouvernement a approuvé des modifications au système d’Entrée express qui simplifie le processus d’application pour la main-d’œuvre talentueuse et les étudiants qui ont déjà une expérience de vie au Canada. Le changement se caractérise par la reconnaissance de contrats d’un an ou plus au lieu d’exiger une offre d’emploi permanent en cela, reflétant la réalité changeante du marché de l’emploi et de plusieurs industries de haute technologie offrant une rémunération élevée, et favorisant un système discret d’embauche sur une base contractuelle.

 

Accès aux consommateurs

Gains pour les entreprises

  • La signature de l’Accord économique et commercial global (AECG) entre le Canada et l’Europe permettra aux entreprises canadiennes de bénéficier d’une baisse des droits de douane et d’un accès rehaussé au marché de l’importation de marchandises. L’AECG injectera plus de 12 milliards de nouveaux revenus dans l’économie canadienne, ce qui équivaut à 80 000 nouveaux emplois.
  • Les premiers ministres des provinces canadiennes et des territoires sont parvenus à une entente de principe sur un nouvel Accord de libre-échange canadien qui établira la circulation des marchandises entre les frontières intérieures, réduira la bureaucratie et permettra aux travailleurs de se déplacer plus facilement à l’intérieur du pays.
  • Le gouvernement a approuvé le projet d’expansion de l’oléoduc Kinder Morgan Trans Mountain et le projet de remplacement de la Canalisation 3 d’Enbridge. Ces projets contribueront à diversifier nos marchés énergétiques internationaux, à créer des emplois et des retombées économiques pour le pays.
  • Le gouvernement a signalé son ambition renouvelée pour des initiatives de libre-échange avec le Pacifique, annonçant des pourparlers exploratoires avec la Chine ainsi que le lancement d’une étude de faisabilité de libre-échange avec l’ANASE.
  • Le gouvernement a levé l’interdiction générale sur les services financiers, les importations et exportations avec l’Iran, ouvrant par le fait même un nouveau marché pour les entreprises canadiennes.

 

Accès aux infrastructures

Gains pour les entreprises

  • 3.4 milliards de dollars sur trois ans pour la mise à niveau et l’amélioration des systèmes de transport public au Canada.
  • 5 milliards de dollars sur cinq ans pour des projets d’infrastructures en eau, en gestion des eaux usées et en infrastructures écologiques.
  • 3.3 millions de dollars sur trois ans à Transport Canada en soutien à la proposition de VIA Rail de créer un service dédié au transport des passagers pour le corridor Windsor-Québec (ville de).
  • Le gouvernement a engagé la phase 2 du plan d’infrastructure canadien, qui fournira des corridors commerciaux rapides et efficaces permettant aux exportateurs canadiens de pleinement profiter du commerce international.

 

Accès aux capitaux

Gains pour les entreprises

  • Le gouvernement passera en revue le système de taxation dans une perspective d’éliminer les mesures fiscales inefficaces et mal ciblées.

 

Accès à la technologie

Gains pour les entreprises

  • Le gouvernement a lancé des consultations publiques en juin afin d’aider à définir son programme d’innovation — un nouveau plan audacieux pour remanier la façon dont l’innovation est soutenue. 
  • 1 milliard de dollars de subventions sur les quatre prochaines années en appui à des technologies propres dans les secteurs de la foresterie, des pêches, de l’exploitation minière, de l’énergie et de l’agriculture.
  • 2 milliards de dollars sur deux ans pour constituer le Fonds pour une économie à faible émission de carbone qui contribuera à aider les provinces et les territoires à diminuer leurs émissions de gaz à effet de serre. 
  • Des taux accélérés de déductions pour amortissement seront étendus à une gamme de technologies d’énergie propre, incluant le stockage d’énergie électrique et la recharge des véhicules électriques.
  • 14.2 millions de dollars à l’Agence canadienne d’évaluation environnementale, et 16.5 millions à l’Office national de l’énergie et Ressources naturelles Canada pour améliorer les processus de consultation et d’évaluation environnementales.
  • 2 milliards de dollars sur trois ans, débutant en 2016-2017, pour un nouveau Fonds d’investissement stratégique en faveur des établissements postsecondaires en vue d’améliorer et de moderniser les installations de recherches et de commercialisation sur les campus canadiens ainsi que dans les lieux de formation industrielle pertinents, dans les collèges et établissements polytechniques.
  • Le gouvernement travaillera de concert avec les partenaires afin de développer un cadre d’évaluation du rendement pour les accélérateurs et incubateurs d’entreprises au Canada. Ce cadre d’évaluation permettra aux organisations d’établir des points de référence qui conduiront à des améliorations, aideront les entreprises à faire de meilleurs choix en termes de soutien et appuieront les gouvernements à tous les niveaux en matière de rehaussement de l’efficacité des investissements publics dans ce domaine.
  • 50 millions de dollars pour le Programme d’aide à la recherche industrielle du Conseil national de recherche.

 

Autres gains pour les entreprises

  • Investissement de 50 millions de dollars dans Destination Canada sur les deux prochaines années afin d’améliorer la mise en marché de l’offre touristique du Canada en tant que destination.
  • Le gouvernement fédéral et les représentants des peuples autochtones du Canada se sont entendus sur la voie de la réconciliation, comme l'indique la déclaration du premier ministre. Nos membres estiment que les entreprises du Canada ont un rôle à jouer dans la réconciliation et ont demandé au gouvernement fédéral de lui faire part de ses attentes.