Main Menu
Page Menu

Commerce intérieur

Notre position

Une économie nationale compétitive exige la libre circulation des passagers, des biens et des services. Puisque les obstacles au commerce intérieur coûtent plus de 14 milliards de dollars à l’économie canadienne chaque année, la libération du marché au sein du pays aurait dû avoir lieu il y a longtemps. Tout en continuant de solidifier l’Accord sur le commerce intérieur de 1995, le gouvernement doit collaborer avec les provinces et les territoires à la mise au point d’un accord pancanadien plus solide.

À noter : Les documents de référence sont affichés dans leur forme originale. Ainsi certains existent en français ou en anglais, alors que certains existent uniquement soit en français ou soit en anglais.

Rapports

Lettres

Résolutions